L'Héritage des Ténèbres Index du Forum
S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Cantina Band!

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum » Lieux sorciers »
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 23/06/2011, 21:36    Sujet du message: Cantina Band! Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Voilà, quelques mois, il avait pris ses marques. Il avait minutieusement étudié les emplois du temps de tout son service. Paul Nightingale le trouvait un brin étrange, quelque chose le dérangeait un peu.. peut-être parce que lui-même avait œuvré dans un quartier défavorisé, et qu'il reconnaissait là un gamin qui avait dû avoir une vie de merde. peut-être autre chose. Enfin, purement professionnel, chacun restait de son côté.
Thomas faisait des efforts pour être social, pour vivre normalement, du moins en apparence.

Il semblait assez routinier. Mais quoi de mieux que la routine, l'observation, l'analyse, pour contrôler sa vie au maximum?

Ce midi là, comme d'habitude, il se rendit à la cantine de l'hôpital. Il avait délibérément choisi d'avoir un horaire décalé et d'assurer la permanence du midi. Son midi à lui, de ce fait, se trouvait plutôt vers quatorze heures.
De temps à autres, il y croisait des gens d'autres services, principalement des stagiaires qui prenaient du temps pour réviser. D'ailleurs, il avait son examen final autour du 15 juin, et lui-même prenait aussi du temps pour lire ses manuels de psychologie clinique.

D'autres fois, il y voyait des titulaires, comme son supérieur référent, ou bien carrément la directrice. Ce midi là, ou plutôt, ce quatorze heures là, il vit Krisztia, la pharmacomage, certainement en pause. Il l'aimait bien - pour autant qu'il put aimer quelqu'un. Elle était plutôt sympa et ouverte, et ne posait pas trop de questions. De plus, elle n'avait pas le sens de l'observation de Paul, et c'était là un atout indéniable. Il respectait ses collègues et supérieurs, mais quelque chose chez Paul le mettait mal à l'aise.

Il prit son plateau repas, composé, comme d'habitude, d'une salade césar, d'un yogurt et d'un fruit. Il alla ensuite s'asseoir à la table de Kristia, qui semblait plongée dans un livre de référence des nouvelles plantes pharmaceutiques. Et oui... c'est pas parce qu'on est diplômé qu'on est dispensé de mise à jour!

- Bonjour.

Depuis son premier jour, il s'était grandement amélioré en matière de bonjours. Pas qu'il se sente en confiance, mais il était beaucoup plus détendu maintenant qu'il connaissait un peu mieux les lieux et leurs... habitants!
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
23/06/2011, 21:36
Auteur Message
Krisztia Raynor
Ste Mangouste

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 393
Féminin
Avatar: Anne Hathaway
Profession: Pharmacomage

MessagePosté le: 23/06/2011, 22:17    Sujet du message: Cantina Band! Répondre en citant

Krisztia posa son plateau en grimaçant, le poids de l'ensemble de son repas tirant un peu trop sur son poignet à son goût. La veille, elle avait sans doute trop forcé en voulant bouger un meuble avant qu'Alan ne rentre du travail, et voilà qu'elle sentait la tendinite pointer le bout de son nez sournoisement. Qu'à cela ne tienne, la dernière version de l'Index du Pharmacomage venait de sortir et elle se devait de le connaître par cœur (ou presque) avant la fin de la semaine. Daniel lui avait souvent répété que c'était pour lui comme un livre de chevet et elle comptait bien suivre les traces de son très estimé ex-mentor.

Elle se remémora sa dernière lettre. Il se plaisait là-bas, sur l'autre continent. Il apprenait de nouvelles manières de soigner, de nouveaux remèdes et cela semblait presque être de nouvelles formes de magies. Elle était très intéressée et espérait qu'il reviendrait lui montrer tout ça une jour. Il lui manquait, mine de rien. Cela faisait presque trois mois qu'il était parti, juste après l'histoire du virus des Mangemorts. Il n'en avait pas eu l'air, mais ça lui en avait fichu un coup à lui aussi.

Kris, elle, avait retrouvé Alan en sortant de quarantaine et il l'avait aidée à remonter la pente, à faire le deuil de la petite Ann. Elle faisait encore des cauchemars, quelques fois, quand les journées avaient été difficiles. Mais il était là, alors les mauvais rêves avaient tout de même tendance à se tenir à distance. Et quand Alan partait à l'autre bout du monde pour une quelconque fouille, poursuivant elle ne savait quelle relique ancestrale, alors elle s'abrutissait de travail. Cette semaine, il n'était pas là, alors heureusement que l'Index était paru, ça la tenait éveillée toutes les nuits.

Autant dire qu'elle avait une tête à faire peur ! Aussi fut-elle surprise de voir un plateau se poser en face d'elle, plongée comme elle l'était dans son ouvrage. Relevant la tête, elle découvrit Thomas, l'étudiant de Paul. Elle n'avait jamais été très à l'aise avec le psychomage titulaire. Il n'était pas désagréable et même plutôt bel homme, mais il avait quelque chose dans le regard qui la rendait particulièrement nerveuse. Bref, en l'occurrence, les yeux bleus, presque translucides, de Thomas s'étaient posés sur elle, plus légers qu'un papillon et il s'asseyait déjà après l'avoir salué poliment.

- Bonjour, fit-elle d'une voix absente.

Thomas aussi était un peu étrange, mais il était si doux, si poli qu'elle ne pouvait s'empêche de le trouver sympathique. Il était peut-être un poil trop silencieux. Elle ne l'avait même pas entendu approcher. Bon, en même temps, vu qu'elle n'avait pas réellement dormi ces trois dernières nuits, c'était sans doute parfaitement normal. Il lui fallu d'ailleurs encore quelques secondes avant de raccrocher définitivement les wagons et de refermer son livre. Par la même occasion, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas avance d'une seule page en quinze minutes, mais qu'en plus elle n'avait toujours pas toucher à son plateau. Son escalope panée était froide et ses courgettes aussi. Qu'à cela ne tienne, un petit sortilège de réchauffage et le tour était joué !

- Excuse-moi, je suis un peu à côté de mes chaudrons aujourd'hui. Comment vas-tu ? Paul ne te mène pas trop la vie dure ?

Elle ne pensait pas qu'il fût un mauvais instructeur, mais elle ne le connaissait pas encore vraiment. Elle avait tout fait jusqu'ici pour éviter d'avoir à entrer dans le bureau de son collègue, se contentant de la croiser le plus souvent dans la salle de repos alors qu'il se servait un café. Elle retint un soupir en repensant à sa convocation pour l'examen psychologique prévu la semaine suivante suite aux événements de février. Trois mois plus tard, elle s'était remise sans l'aide de personne. Elle trouverait bien une excuse pour ne pas y aller... pour la troisième fois consécutive !
_________________
Krisztia Raynor
25 ans

Pharmacomage à Sainte Mangouste

¤~¤ You can't deny darling ¤~¤
¤~¤ A love affair is what we have ¤~¤
23/06/2011, 22:17
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 24/06/2011, 11:19    Sujet du message: Cantina Band! Répondre en citant

Absorbée, c'était le mot. Complètement. Kris était tellement dans sa lecture (ou ses pensées) qu'elle ne semblait pas utiliser sa fourchette. Et d'ailleurs, elle répondit vaguement à Thomas. Ce dernier sourit. L'avantage de la salade: ça ne refroidit pas. Il prit sa fourchette et la planta dans un ensemble de mâche, de tomates, carottes rappées et morceaux de fromage, le tout assaisonné d'huile d'olive et de jus de citron. Thomas avait une sainte horreur de la vinaigrette. De la mayonnaise aussi, mais c'est une autre histoire.

Kris reprit la parole pour s'excuser d'être si lointaine et entama la conversation. C'était magnifique. Maintenant on lui faisait la conversation sans se poser de question, il était parfaitement à sa place dans l'équipe de l'hôpital. Et oui, il était tellement gentil, tellement doux, que finalement, on l'aimait bien, ce brave petit!
C'était si facile, semblait-il!

Faire semblant.

Il mâcha et avala sa bouchée avant de répondre.

- Je vais très bien, merci. Paul, me mener la vie dure? Loin de là. Il a un passé des plus intéressant et offre un point de vue et une méthode qu'on ne trouve pas forcément dans les manuels. Disons que cela élargit mon éventail. Et toi, ça va? Encore une de ces "mise à jour" que tout médecin se doit d'ingurgiter?

Il disait ça en blaguant (hé oui, il savait aussi lancer des blagues et user de l'ironie!) mais il n'en pensait pas loin, et lui même devait se tenir au courant des dernières recherches en psychiatrie, les dernières méthodes, les derniers traitements etc.
Un sourire, et il reprit l'attaque de sa salade, somme toute bien appétissante. La salade était croquante, les tomates bien fraîches... et haaaa! Voilà! Il tomba enfin sur les croutons! Il adorait les croutons. Il avait de temps à autres un fonctionnement tout à fait normal... et s'il 'avait pas eu cette vie de merde et ces parents qui avaient été les siens, il aurait sans douté été un jeune homme normal et bien sous tous rapports. Enfin... personne n'était au courant, alors jouons le jeu!

Il avait parfaitement conscience d'être à part, d'être dangereux, et d'être un homme qui perpétue le mal par ses actes. Et il était partagé entre l'envie d'y remédier, d'y trouver une solution, et celle de s'y complaire tant les sensations procurées lors de ses actes de barbarie étaient jouissives.
Parlons d'autres chose.

Il posa le coude sur la table, dans une attitude toute à fait normale, bien qu'un peu personnelle (chacun avait sa manière de bouger, de poser un coude, de désigner...) La fourchette en main, levée comme une baguette magique. Il avait un air un peu pensif.

- Remarque, hier soir, j'ai dû me manger la moitié d'un livre de psychologie des mœurs... enfin, normal, tu me diras, je suis étudiant!

Pfff... qu'est-ce qu'il avait l'air normal et charmant. C'était bien là son chef d’œuvre!
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
24/06/2011, 11:19
Auteur Message
Krisztia Raynor
Ste Mangouste

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 393
Féminin
Avatar: Anne Hathaway
Profession: Pharmacomage

MessagePosté le: 30/06/2011, 13:36    Sujet du message: Cantina Band! Répondre en citant

Tout en bataillant un peu avec ses courgettes qui ne se laissaient pas faire, Krisztia écouta Thomas d’une oreille, l’autre occupée par le message de la sorcière d’accueil qui annonçait un prochain arrivage de blessés suite à l’explosion d’un tonneau dans une usine de stockage de Bièraubeurre. Il n’y avait pas de blessés graves, mais plusieurs échardes incrustées parfois profondément et de possibles comas éthyliques. Elle évalua qu’on n’aurait pas besoin d’elle avant un petit moment et revint à son vis-à-vis en souriant.

- Désolée, l’habitude, s’excusa-t-elle.

Les mots « passé intéressant » avaient attiré son attention, mais elle ne voulait pas paraître trop curieuse. Si elle ne connaissait pas son propre collègue, c’était en partie sa faute et en partie parce qu’elle avait évité de s’impliquer trop auprès des autres responsables de services pendant sa formation. Si des fois elle n’avait pas eu de poste sur place, elle s’évitait ainsi la tristesse de la séparation des personnes appréciées. L’idée de ne plus travailler avec Daniel avait déjà été difficile, même si bien vite oubliée, elle n’osait imaginer ce que ça aurait été si elle s’était liée davantage avec les autres médicomages.

Thomas changea lui-même de sujet, mettant au centre de leur conversation l’ouvrage qu’elle avait laissé ouvert à sa gauche.

- Oh, ne m’en parle pas. Ils en sortent un par an mais n’indique pas les nouvelles plantes, les dernières propriétés découvertes. C’est un calvaire, il faut tout éplucher soi-même. Comme si je n’avais que ça à faire !

Il ne fallait pas croire que ça ne l’intéressait pas, mais elle devait lire rapidement un ouvrage dont les dimensions avaient tout de celles d’un cube tout en faisant attention de ne pas rater les éléments mis à jour. Bref, elle n’aimait pas ça et ça se ressentait sur son humeur, en plus de sa fatigue. La veille, elle avait presque envoyé paître Liz quand cette dernière était venue lui proposer de prendre un café. Elle avait sérieusement envisagé de se taper la tête contre un mur dans la minute qui avait suivi.

Le soupir de l’étudiant en psychomagie lui arracha cependant un sourire.

- Et dire que tu es loin d’en avoir terminé ! Une fois diplômé, il faut te tenir au courant de tout, constamment. Et ton domaine est encore en évolution, comme tous en fait, mais ça demande un travail à plein temps quelques fois.

Elle se fit l’effet d’une vieille sorcière blasée en disant ça. Heureusement, la voix de l’hôtesse d’accueil vint la distraire en annonçant l’arrivée des blessés de l’usine, suivi du nom des médicomages appelés en renfort des équipes d’urgence. N’entendant pas son nom, Kris laissa ça de côté et se concentra quelques instants sur son assiette, la terminant rapidement.

- J’ai cru comprendre que tu étais venu t’installer à Londres pour ce stage, fit-elle pour en apprendre un peu sur ce mystérieux jeune homme. J’espère que l’adaptation à la capitale n’est pas trop difficile…

Elle retint le « par les temps qui courent » qui lui était venu à l’esprit. Il n’était nul besoin de dire à voix haute ce que tous pensaient tout bas. Londres était devenue extrêmement dangereuse pour les sorciers, mais les petits villages de campagne n’étaient pas mieux lotis, en réalité. Alors autant restés où ils étaient et tenté de continuer à faire comme si de rien n’était.
_________________
Krisztia Raynor
25 ans

Pharmacomage à Sainte Mangouste

¤~¤ You can't deny darling ¤~¤
¤~¤ A love affair is what we have ¤~¤
30/06/2011, 13:36
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 28/02/2012, 15:32    Sujet du message: Cantina Band! Répondre en citant

Le calvaire des étudiants et autres personnels de santé. Se mettre à jour constamment; Éplucher les livres récents, rechercher les nouveautés. Les garder en tête. Et ne surtout pas oublier l'évolution des choses. Somme toute, être psy, c'était moins dangereux que pharmaco. Raconter des conneries c'était, à court terme, moins nocif que de donner la mauvaise dose ou le mauvais médicament. Mais à moyen terme, raconter des conneries pouvait pousser au suicide, par exemple.
Tant de façon de donner la mort. Rien que cette pensée amusa Thomas, qui mâchait une bouchée de salade composée exactement d'un morceau de laitue, de tomates, de fromage et de croutons. La bouchée parfaite.

- En fait, ça donne l'impression qu'on n'a que ça à faire, se mettre à jour, avec toute la biblio qui sort chaque année. Tiens, l'année dernière, on nous a donné le nouveau manuel de psychologie de l'enfant, soit disant que c'était la dernière édition agrémentée de nouveautés. Ben je l'ai lu en entier et un seul chapitre a changé... et encore, seulement la deuxième moitié sur la conclusion des rapports parents-enfants. Ils nous auraient donné la copie du dernier chapitre, on aurait bien gagné du temps.

Ils continuèrent de manger en soupirant de temps en temps, sur la difficulté de leurs études, comme des étudiants ordinaires. Et Kris reprit. En effet, il n'avait pas fini, mais il avait son diplôme final à la fin de l'année, et il espérait bien réussir - se farcir tout ça pour échouer, faut le vouloir. Il acquiesça en silence, avalant sa bouchée. Il prit un verre d'eau.

- Comme nous tous, ouais.

Puis elle passa à un autre sujet. Il fallait bien qu'on en vienne là. Après tout, il était le petit nouveau, étranger de surcroit, et personne ne connaissait rien sur lui. Et entre collègue, il arrivait souvent qu'on se mette à causer pour faire connaissance. Pas forcément être pour potes comme cochons, mais du moins, apprendre un peu à se connaître et engendrer de bons rapports, une bonne camaraderie.
Il lui sourit. Londres lui convenait tout à fait. Il était anonyme. Surtout chez les moldus. Mais il avait lu un article. On avait retrouvé le corps d'une fille. Et on soupçonnait un serial killer nouvelle arrivé sur le territoire à cause de la maitrise du modus operandi. Pour commence, ces types n'auraient jamais dû retrouver le corps. mais d'un autre côté, c'était le challenge du serial killer, le "arrêtez-moi si vous pouvez". Et depuis 7 ans, il courait en liberté. En tout cas, selon le London Times, le tueur était expérimenté. Au moins, un détail pour lequel ils avaient raison.

Il revint à Kris.

- Londres est sympa. Je n'avais jamais vu de ville aussi grande, c'est assez dépaysant. C'est seulement... hé bien. Le climat. Je ne parle pas de la météo. Sans les récents événements, ce serait sans doute une ville bien agréable. Le pays est plutôt accueillant. j'avais entendu dire que les Anglais étaient plutôt hautains, je les trouve plutôt ouverts, finalement. On a toujours des a prioris sur les gens d'un autre pays, tu sais, les clichés. Certains m'ont quand même regardé d'un oeil bizarre, à cause de Grindelwald. On se dit "ouais un Allemand"... il y a toujours les vieilles blessures. Mais je m'y fais, j'aime bien Londres, il y a beaucoup de lieux culturels, c'est très intéressant.

Il termina sa salade, posa sa fourchette et prit son yaourt. Il regarda l'étiquette. Abricot-mangue-passion-banane. Chaque bouchée avait une saveur différente. Le yaourt sorcier, un peu les glaces de Florian Fortarome. C'était quelque chose que Thomas avait découvert ici, le yaourt à saveur changeante. Il avait même vu des yaourts surprise, comme les dragées surprises de Vertie Crochue. Toutes ces petites choses l'amusaient et il était devenu un aficionados des sucreries et autres produits à saveurs multiples et aléatoires.
Disons que c'était sa touche d'improvisation dans son monde de routine.

- Et toi, tu as toujours vécu ici? Je suppose que par les temps qui courent, certains auraient préféré quitter le pays... Bah, je suis mal placé, moi j'y viens bien, mais cela faisait longtemps que je voulais étudier à Londres, alors j'ai saisi l'opportunité, même si...

Mon dieu, qu'il jouait bien son jeu...
Il goûta son yaourt... "Banane!" Sourire d'enfant. Quel être paradoxal...
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
28/02/2012, 15:32
Auteur Message
Krisztia Raynor
Ste Mangouste

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 393
Féminin
Avatar: Anne Hathaway
Profession: Pharmacomage

MessagePosté le: 06/05/2012, 22:12    Sujet du message: Cantina Band! Répondre en citant

Krisztia repoussa son plateau après avoir terminé de manger. Elle ne pouvait qu’approuver l’opinion de Thomas sur Londres. Lorsqu’elle était arrivée de sa petite campagne Moldue, elle avait trouvé dans la partie sorcière de la capitale anglaise une ouverture d’esprit qui, malheureusement, semblait avoir pris du plomb dans l’aile ces dernières années. Elle le regrettait chaque jour.

– J’aime beaucoup Londres. Je viens de la campagne Moldue, expliqua-t-elle, et mon arrivée ici a été quelque peu… difficile. Financièrement déjà, je suis tombée de haut. Mais j’ai aussi eu la chance de tomber sur des personnes généreuse qui m’ont aidée à trouver un logement dans mes moyens puis un poste pour exercer ma passion.

Elle prit quelques secondes pour considérer le fait de partir à l’étranger à cause des conditions « politiques » de son pays. Elle secoua vivement la tête.

– Non, je ne me sens pas de partir. C’est mon pays et, en restant ici, je fais ma part de révolte et de résistance. En soignant les blessés des différentes attaques qui ont eu lieu, j’ai résisté, je me suis opposée à l’oppression et à la mégalomanie. Je ne me vois pas partir ailleurs sous prétexte qu’ici c’est trop dangereux ou trop risqué ou que sais-je encore.

Kris ne se connaissait pas de grands élans patriotiques, mais maintenant qu’elle y réfléchissait, elle devait avouer que ses choix sur les trois dernières années avaient été motivés par sa répulsion face aux actes de VSQ et de ses partisans : travailler à Ste Mangouste, aller vivre dans le Londres Moldu. Après tout, en tant que Née-Moldue, elle était un peu la « première ligne » menacée par l’autre grand malade.

Un nouveau plateau vint soudainement se poser à sa droite et elle leva la tête en réprimant un cri de surprise pour découvrir Matthew Buttler qui prenait place à leur table. Il semblait passablement harassé et elle se souvint l’avoir vue l’avant-veille au soir alors qu’il prenait son service.

– Salut, Matt. Toujours là ? s’enquit-elle avec une petite grimace.
– Encore deux heures, souligna-t-il. Ce sera la pause déjeuner la plus longue de l’histoire de Sainte Mangouste, tu peux me croire !

Elle eut un petit rire léger avant de prendre sa baguette et de faire léviter son plateau jusqu’au rail de rangement.

– Une opération difficile ? demanda-t-elle ensuite avec curiosité.

Il avala la bouchée de son sandwich avant de répondre.

– Plutôt oui. Le gars était déchiré de partout. Je refermais d’un côté, ça se rouvrait de l’autre. Une horreur !
– Il a été attaqué par quoi ? s’enquit alors Thomas.

Un haussement d’épaules fut la seule réponse de Matthew.

– J’en sais rien, et je suis pas sûre de vouloir savoir. Ou une potion qui aurait explosé, je sais pas. En tout cas, il aura du bol s’il sort dans les sept jours avec toutes ses capacités motrices.

La conclusion tira à Kris une grimace. Son regard fut nouveau attiré par la grande pendule au-dessus de la porte et elle retint un soupir. Il était temps pour elle de se remettre au travail.

– Bon, messieurs, ce n’est pas que votre compagnie me déplaise, mais certains ont déjà terminé leur pause déjeuner. Et j’ai des stagiaires à surveiller…

Elle leva les yeux en se rappelant ses trois jeunes recrues. Adorables, certes, mais aussi une sacrée source de stress.
_________________
Krisztia Raynor
25 ans

Pharmacomage à Sainte Mangouste

¤~¤ You can't deny darling ¤~¤
¤~¤ A love affair is what we have ¤~¤
06/05/2012, 22:12
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:35    Sujet du message: Cantina Band!

Aujourd’hui à 16:35
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum »

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield