L'Héritage des Ténèbres Index du Forum
S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Paul Nightingale

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum » Accueil » » Arbres Généalogiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paul Nightingale
Ste Mangouste

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 20
Avatar: Heath Ledger
Profession: Psy à Ste Mang

MessagePosté le: 07/03/2013, 23:07    Sujet du message: Paul Nightingale Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?

















HJ : Mo, aussi derrière October Bell, Antonio Rosa, Rabastan Lestrange et Cameron Ford
_________________
PAUL
31 ans

C'était un p'tit bonhomme
Rien qu'un tout p'tit bonhomme
Malhabile et rêveur, un peu loupé en somme
Il pleurait sur son saxophone
07/03/2013, 23:07
Auteur Message
Bellatrix Lestrange
Administratrice

Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 4 865
Féminin
Avatar: Helena Bonham Carter
Profession: Mangemort

MessagePosté le: 08/03/2013, 10:02    Sujet du message: Paul Nightingale Répondre en citant

Bon déjà, les images sont trop belles ! J'adore le traitement que tu leurs as donné, ça rend vraiment bien. La typo aussi est super chouette, et le ton juste, les phrases rythmées. On plonge dans la vie de Paul en apnée direct !

Et quelle vie ! Je ne savais pas qu'il avait une fille. Je ne sais pas si c'était le cas dans la première version, mais j'aime bien le fait qu'il se retrouve avec sa fille à charge (même si elle est à Poudlard ^^). J'espère qu'il trouvera un peu la paix maintenant que la guerre est finie Wink

Bon retour à Paul, du coup !

PS : je l'ajouterai dans le recensement des bios dès qu'il aura sa couleur Wink
_________________
Bellatrix Black-Lestrange
30 ans

Femme de Rodolphus Lestrange
Soeur aînée de Narcissa Malefoy

*~* I'm caught in between both of you *~*
08/03/2013, 10:02
Auteur Message
Paul Nightingale
Ste Mangouste

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 20
Avatar: Heath Ledger
Profession: Psy à Ste Mang

MessagePosté le: 08/03/2013, 12:58    Sujet du message: Paul Nightingale Répondre en citant

Rha merci merci Very Happy. Et non, au départ il n'avait pas sa fille à charge (mais il en avait déjà une, oui ^^).

Puis ouais, en effet, j'fais la meuf qui a vachement confiance pour le métier à venir lol
_________________
PAUL
31 ans

C'était un p'tit bonhomme
Rien qu'un tout p'tit bonhomme
Malhabile et rêveur, un peu loupé en somme
Il pleurait sur son saxophone
08/03/2013, 12:58
Auteur Message
Paul Nightingale
Ste Mangouste

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 20
Avatar: Heath Ledger
Profession: Psy à Ste Mang

MessagePosté le: 23/04/2013, 01:32    Sujet du message: Paul Nightingale Répondre en citant

Histoire de se familiariser un peu plus avec le perso, voici la mise en situ que j'ai faite pour la candi de Ste Mangouste, et qui permet (comme son nom l'indique, hum) de situer le perso, son caractère, son rôle, etc.

_____


Dans un geste nerveux, Paul remonta les manches de sa chemise et se racla la gorge, avant de se décider à prendre son courage à deux mains et toquer à la porte du nouveau directeur de Ste Mangouste, Enchered Arte. Paul s’était toujours interrogé sur l’origine de son nom. Mais avant d’être directeur, Arte était déjà un éminent médecin que Paul ne se serait jamais permis d’aborder comme ça sans autre raison que sa curiosité. Alors à présent qu’il était officiellement son supérieur, c’était tout bonnement hors de question.

« Entrez ! » Résonna la voix grave de l’homme de l’autre côté de la porte, et Paul coula un regard prudent sur la secrétaire qui travaillait à son poste derrière lui, avant d’ouvrir la porte.

Le directeur se tenait à la fenêtre de son bureau et contemplait l’extérieur, les mains dans les poches de son pantalon. Paul analysa aussitôt l’apparente nonchalance qui se dégageait de son allure. Mais il connaissait bien la nature humaine, et si le directeur avait été plus sûr de lui quant à l’idée de convoquer son personnel, il aurait pris une position plus assumée, assis derrière son bureau au pire, ou debout face à lui, au mieux. Là, il cherchait juste à prouver qu’il avait du recul sur la situation en voulant passer pour un homme impressionnant. La tactique était bonne, mais elle ne fonctionnait pas avec Paul.

Ce qui ne l’empêchait aucunement de stresser inutilement pour son avenir. Des coupes avaient été faites dans le budget de l’hôpital, et tout le monde savait – puisque c’était le principal sujet des conversations à la cafétéria – que si l’homme convoquait son personnel, c’était moins pour faire connaissance avec eux que pour décider de qui avait encore son utilité au sein de l’hôpital sorcier. Et nombreux étaient ceux qui considéraient la psychologie comme un luxe (et même si le poste de Paul relevait plus de la psychiatrie, étant donné les véritables maladies auxquelles il était confronté tous les jours. Il n’avait jamais eu le moindre diplôme en médecine, et avait acquis pratiquement tout son savoir en autodidacte – et en cours du soir.)

« Asseyez-vous ! » Fit alors le directeur en se tournant vers Paul, affichant un sourire affable. Il indiqua la chaise en face de son bureau, et Paul s’y installa, en même temps qu’Arte reprenait sa propre place, et ouvrait le dossier du psychomage pour le consulter rapidement.

« Les temps sont durs, vous savez. » Annonça Arte en tournant machinalement les pages. La messe était dite. Paul n’eut aucune réaction. Si dans son cabinet, il avait la langue assez pendue pour apporter le soutien nécessaire à ses patients, en dehors, c’était une toute autre histoire. Renfermé, à la limite du taciturne, Paul ne prenait la parole que lorsqu’il ne pouvait faire autrement.

Et pour l’instant, il n’avait aucune raison de répondre quoi que ce soit au directeur.

« Vous n’avez aucun diplôme. » Continua Arte en levant brièvement son regard sur Paul.
« J’ai un diplôme supérieur en psychologie. » Corrigea Paul de sa voix rauque. Première phrase qu’il prononçait depuis le début de l’entretien.
« Ce n’est qu’une équivalence, ça n’a aucune valeur. »
« Les diplômes n’ont aucune valeur sans une expérience pour les éprouver. L’expérience, je l’ai. »
« En effet… »
Répondit Arte en reposant les yeux sur le dossier. « Votre cabinet semble faire succès. Mais le docteur Murdoch a pris sa retraite il y a peu. Ca doit jouer. »

Nouveau coup d’œil à Paul, qui pour marquer son impatience, n’eut qu’une imperceptible déglutition. Si le directeur voulait le faire sortir de ses gonds, il avait encore du travail. Avec tous les coups que Paul s’était pris au cours de sa vie, ce n’étaient pas les attaques gratuites d’un pédant bourgeois qui allaient franchement l’atteindre.

« Possible. » Répondit-il avec indifférence. Arte semblait plus contrarié que lui.
« Qu’avez-vous à dire au sujet de votre apprenti, Thomas Land ? »
« Lang. »
Corrigea Paul. « Discret, efficace. Un peu en retrait lorsqu’il s’agit de se confronter aux patients, mais il a besoin d’un peu d’expérience encore. Les gens seront plus prompts à se confier maintenant, et ce sera sûrement plus simple pour lui. »
« Mais n’était-ce pas en ces temps difficiles qu’il aurait dû faire ses preuves ? »
« Il les a faites. »
Répondit Paul sans se démonter. « Etre en retrait ne signifie pas être mauvais. Et il sera encore meilleur quand il aura son propre cabinet. Là il était constamment sous mon joug, ça ne lui octroyait pas vraiment de libertés. »
« Oui, vous êtes la star du cabinet, n’est-ce pas ? »


Paul eut un bref ricanement, et secoua la tête en se penchant en avant, les avant-bras posés sur les genoux.

« J’en doute… » Avoua-t-il dans un grommellement sans lever le regard sur le directeur. Il était gêné par ce genre de commentaires, qui le faisaient passer pour ce qu’il n’était pas. Assurer qu’il n’était pas assez diplômé pour le poste, il l’assumait, puisque c’était vrai, mais associer son nom au mot « star » reflétait une sombre ironie qu’il n’appréciait que peu.

« Vous avez une fille. » Reprit Arte en sautant du coq à l’âne, et interpelé, Paul leva légèrement la tête.
« Oui… »
« Et vous en êtes le seul tuteur, si je saisis bien toute l’histoire. »
« Sa mère est morte d’un cancer il y a quelques mois. M… »
« Ce qui rend votre situation particulièrement instable. Est-ce que je peux vraiment estimer vous faire confiance ? Etre sûr que vous ne me ferez pas faux bond pour privilégier le bien-être de votre fille ? »
« C’est évident que le bien-être de ma fille passera avant n’importe quoi d’autre. Mais elle est à Poudlard la majeure partie de l’année, alors je doute que vous ayez vraiment du souci à vous faire. Si vous comptez virer tous les gens qui ont une famille, cela ne vous fera plus beaucoup de monde sous vos ordres. »
« Vous me provoquez, docteur Nightingale ? »
« Non. Ce n’est qu’une remarque. »
« Je ne compte pas virer qui que ce soit. »
Reprit Arte avec un raclement de gorge maladroit. Il accrocha son regard à celui de Paul pour y chercher de la moquerie, ou simplement de la perplexité, mais le psychomage se contenta d’un faible sourire poli. Il ne faisait pas partie de ceux qui se soulèveraient contre le directeur en place. Tout ce qu’il voulait, c’était faire son chemin tranquillement, qu’on lui laisse son petit bout de cabinet, ses patients et son saxophone, et il promettait de n’emmerder personne.

« Qu'est-ce que vos patients pensent de votre look ? » Demanda brusquement le directeur en pointant du menton le petit anneau à l'oreille de Paul.
« Ils reviennent généralement après la première séance. Je doute que mon look les perturbe sincèrement. »
« Bien, je ne vois rien d’autre à ajouter alors. »
Reprit le directeur en refermant le dossier devant lui.
« D’accord. »
« Etant donné que Murdoch a pris sa retraite, nous ne pouvons pas nous permettre de nous séparer d’un autre psychomage, et sûrement pas en cette période. Mais je vous ai à l’œil, Nightingale. Vous ne m’inspirez aucune confiance, alors je vous avertis : pas de laisser-aller ! »
« Ok. »
Répondit simplement Paul, face à un Enchered Arte qui semblait d’un coup désemparé, s’étant trop attendu à une défense carrée de la part de l’homme en face de lui.

Mais Paul se contenta de se lever, et après un sourire fade et un bref hochement de tête, il quitta le bureau. De l’autre côté, Dan attendait son tour.

« Alors, comment ça s’est passé ? » Demanda le jeune homme avec un air concerné. Paul haussa les épaules.
« Bizarrement… Je crois que si ça ne tenait qu’à lui, il le tiendrait tout seul cet hôpital. » Puis il jaugea Dan des pieds à la tête et se permit un mince sourire en coin. « Je te garantis rien pour ta place. T’as pas le profil, toi non plus. »
« Merci ! »
S’exclama Dan dans un éclat de rire. « Et c’est quoi qui nous manque ? »
« Les diplômes. »


Dan eut un nouvel éclat de rire et se dirigea vers le bureau de directeur, tandis que Paul, lui, s’en éloignait, réfléchissant encore à cet entretien en se frottant la nuque d’un air gêné.

_________________
PAUL
31 ans

C'était un p'tit bonhomme
Rien qu'un tout p'tit bonhomme
Malhabile et rêveur, un peu loupé en somme
Il pleurait sur son saxophone
23/04/2013, 01:32
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:57    Sujet du message: Paul Nightingale

Aujourd’hui à 11:57
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum » Arbres Généalogiques

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield