L'Héritage des Ténèbres Index du Forum
S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Permis de séjour! [Heidi]

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum » Lieux sorciers »
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 11/03/2013, 13:07    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le ministère de la Magie a écrit:
Monsieur, cela fait un an que vous êtes arrivé sur le sol anglais; Comme le stipule la loi, vous devez renouveler votre permis de séjour sur le sol britannique avant le 1er février 1982. Veuillez apporter vos papiers officiels ainsi que toute preuve d'activité telle qu'un contrat de travail ou feuilles de salaire.

Je vous prie d'agréer...



Et voilà... il n'avait pas assez à se soucier de ses activités annexes et du nouveau directeur de Sainte-Mangouste... il devait aussi régulariser sa situation... rhalala... Entre Européens, ils devraient pouvoir faire ce qu'ils veulent dans n'importe quel pays, non? Ben non! Il devait faire attention à ses déplacements. Mais avant ça, renouveler son permis de séjour.
Bon, il n'avait plus que quelques mois à tenir dans ce pays. Tenir jusqu'à juin et la validation de son diplôme. La fin de son stage. Mais même pour cinq ou six mois...

Alors il s'occupa d'une petite blonde la veille, histoire de satisfaire ses pulsions. Elles étaient de plus en plus fréquentes et il s'en inquiétait. Il était loin le jour où ils pouvait passer des semaines entières sans avoir besoin de tuer. Tuer selon ce schéma. Il essayait de réfréner, de trouver des alternatives, mais rien à faire. S'il voulait paraitre normal et calme, il devait avoir eu sa dose. Tel un drogué. Il n'y avait que la brutalité, la mort et le sexe, tout combiné, qui parvenait à le calmer. Il dormait bien après. Mais il devait faire de plus en plus attention. Il avait commis des erreurs. Et il ne fallait pas que ça remonte à lui.

Ce jour de janvier 1982 était frais et humide. Comme la veille... à peu près les mêmes conditions que cet instant magique, après la jouissance, ou il avait enfoui, d'un tour de baguette, un corps meurtri au fond d'une tourbière dans le nord...
Il se regarda dans le miroir. Il avait aussi normal que possible. Jusqu'ici, il n'avait éveillé aucun soupçon.

Et même le grand patron avait accepté la fin de son stage. "De la chance que Nightingale ait fait un bon rapport." C'était déjà ça, mais il avait l'impression qu'il serait vachement plus surveillé pour déterminer s'il avait ou non sa place au sein de Sainte-Mangouste.
Mais au fond, tout au fond de lui, le peur lui brûlait les entrailles.

Il s'habilla tranquillement, fermant son esprit. Occlumens, peut-être sa meilleure défense. Il soupira, prit ses papiers: passeport (bien évidemment un faux, mais qui avait l'air tellement vrai qu'il était passé sans dommages de l'Allemagne en Angleterre l'année précédente), permis de travail, feuille de stage, contrat avec Sainte-Mangouste. Ce n'était qu'une formalité. Il était rémunéré pour aider les patients, à mi-temps, qui avaient des soucis psychologiques. Ironiquement, ça le faisait doucement rire.

Il arriva au Ministère de bon matin, autant en finir au plus tôt. Et puis, calmé depuis la veille, il n'était pas stressé. Pas trop. Cette peur sourde, il la faisait taire, ne l'autorisait pas à parler, sinon, il perdrait définitivement les pédales. Il prit un badge à l'accueil "Régularisation de séjour sur le sol anglais" et se rendit au département adéquat...
Il frappa à la porte d'un bureau... et s'aperçut en fait qu'il avait facilement un quart d'heure d'avance sur l'ouverture du service!

Il s'assit sur une chaise et décida d'attendre... il n'avait pas grand-chose d'autre à faire! Il repensait à la veille. A cette petite blonde. A la laisse autour de son cou, à ses mains puissantes sur ce frêle corps. A ses coups de reins. Calme. Oui.
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
11/03/2013, 13:07
Auteur Message
Heidi Reichmann
Ministère

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 13
Féminin
Avatar: Cara Delevingne
Profession: Agent de l'O

MessagePosté le: 17/03/2013, 17:04    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

Il ne fallait pas s’y tromper : le Royaume-Uni attirait tout autant d’étrangers chez les sorciers que chez les moldus. Ainsi chaque jour, avant même que les bureaux chargés de la régularisation de ces derniers n’ouvrent, ils étaient tout un troupeau à attendre leur tour. La file s’allongerait tout au long de la journée, les gens allant jusqu’à attendre plusieurs heures pour des consultations de 5 min… de quoi fulminer, mais il n’existait hélas aucune alternative.

Ce matin-là, Heidi aussi s’y était prise en avance. Elle avait un cours de Droit Civil d’Ordre Magique à 10h, ce qu’elle croyait être très large, en arrivant juste avant l’ouverture des bureaux au Ministère. Elle fronça ses sourcils épais quand elle vit la queue qui patientait déjà devant la porte du service de l’immigration. En seulement dix minutes, une bonne douzaine de sorciers avait rejoint Thomas.

- Wirklich ?…

De dépit, elle laissa tomber l’énorme sac à main qu’elle portait sur l’épaule. Elle se résolut pourtant à présenter sa baguette devant une borne automagique, sur laquelle son nom apparut. Ce n’était pas la première fois qu’elle se présentait dans ce service… Ainsi lorsque viendrait son tour, la borne l’appellerait, tout simplement. Elle se retourna alors, et remarqua une chaise miraculeusement restée libre, juste à côté de Thomas. Elle zieuta deux secondes en direction des personnes debout, puis s’engagea pour s’assoir. Elle avait une heure… pas sûr que ce soit vraiment suffisant ! Elle fit un sourire distant à ses voisins lorsqu’elle prit place, et posa son sac sur ses genoux.

Les minutes se mirent alors doucement à filer, et le bureau n’ouvrait toujours pas… En bonne allemande, la jeune femme était plutôt du genre carré et donc forcément toujours à l’heure, si bien qu’elle commençait sérieusement à s’impatienter ! Le sautillement de sa jambe droite en témoignait. Au cours de ces dernières semaines, les anglais lui avaient pourtant montré qu’ils étaient globalement dans les temps…

Elle regarda une nouvelle fois sa montre, et sentant qu’elle n’arriverait jamais en cours à l'heure si elle attendait son tour, elle se risqua à demander à ses voisins, un gros type à moitié chauve et Thomas.

- Excusez-moi… vous savez si vous passerez dans les premiers ? C’est idiot, j’ai un cours dans 45 minutes à Dublin. Je viens seulement déposer un papier, il était manquant pour mon dossier… C’est vraiment une histoire de 30 secondes… et du coup, je me demandais si ça vous ennuierait que je me faufile juste avant vous…

Elle avait sorti le parchemin en question, une attestation de son université pour justifier son permis de travail ici. Elle affichait une moue contrite. Elle détestait quémander de la sorte, mais l’idée seule de devoir revenir et attendre pour une broutille l'exaspérait sincèrement !
_________________
HEIDI
21 ans
Etudiante en alternance au Mangemagot

.: Soyons excessivement libres, intensément fous :.
17/03/2013, 17:04
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 03/05/2013, 23:10    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

Une jeune blonde qui trépignait d'impatience. Cela avait de quoi attirer son regard. Enfin, ne regardant pas les autres au début, ce fut surtout son sautillement de jambe, à sa droite, qui le fit tourner la tête de prime abord. Jeune - pas si jeune, selon ses propres critères - et jolie. Il ne laissa rien paraitre, et retourna à ses rêveries de la veille. Il savait qu'il avait tort de laisser son esprit vagabonder dans les doux souvenirs de violence, car cela réveillait ses instincts. C'était si bon, si nécessaire, si indispensable, que finalement, y penser aiguisait son appétit.

Et donc... Il soupira faiblement et remercia intérieurement sa voisine, qui avait peut-être son âge à y voir de plus près, pour son intervention quasi-divine. Ainsi, la jeune femme voulait passer avant tout le monde pour pouvoir aller en cours. Etant lui-même étudiant, il pouvait comprendre. mais ce n'était absolument pas son problème. Les problèmes des autres n'étaient pas les siens et ne l'intéressaient généralement pas. Sauf si c'était psychologique, parce que c'était fascinant, parce qu'il cherchait un miroir, parce qu'il voulait s'y voir et trouver la clé.

Mais là, il devait penser à autre chose qu'à ses pulsions, qu'à l'escalade dans laquelle il était entré. Escalade signifiait généralement début de la fin. Le début des erreurs, et donc le début des indices accumulés, pièce par pièce, qui mèneraient à lui...

Il lui sourit.

- Je suis le premier. Le bureau devrait être ouvert depuis...

Il regarda sa montre. Tiens, cinq minutes de retard. Etrange. ce bureau était généralement à l'heure, et depuis la fin de Voldemort et de tout ce foutoir, le Ministère reprenait un rythme normal, progressivement. mais qu'importe.

- Je vous laisserais bien passer. Je ne sais pas si ça plairait aux autres.

En fait, que ça plaise ou non aux autres, il s'en foutait royalement, mais il devait avoir l'air humain, avoir de se soucier d'eux et de leurs petits problèmes insignifiants qu'ils montaient en épingle jusqu'à en faire des montagnes de fumée. Pitoyable. Non, il ne s'identifiait pas aux autres, il ne les comprenait qu'en les étudiant. Ils n'étaient que des insectes décortiqués sous une loupe. Microscope. Puis, une fois le moment passé, loupe au soleil, ils devenaient poussière.

Et voilà que le gros type à moitié chauve, qui ne pouvait qu'avoir entendu l'échange, se mit à rouspéter. "Hey, on attend tous, ici!"
Oui, bon, il n'avait pas tort.

- De toute façon, nous serons tous en retard, ça fait vingt minutes que je suis là et je suis arrivé avant tout le monde. Alors trente seconde de plus ou de moins, ça ne tuera personne.

Le gros type laissa parler mais bougonnait dans son coin.

- Puis c'est trente secondes. Juste une formalité, moi-même je n'en ai que pour trente secondes, juste un dossier à déposer, le même que l'année dernière.

Thomas sortit un sourire des plus charmants. Il avait de l'entrainement, et sourire était devenu une seconde nature. Il imaginait ce gros type se faire dépecer, membre après membre, comme ça. Image ravissante. Il y avait de quoi sourire, non? Mais il laissa le mécontent à ses bougonnements dérisoires et futiles et reporta son attention à sa charmante voisine. Il devait penser positivement. Et puis elle était blonde. Trop âgée. Elle n'avait rien à craindre. Il lui tendit une main. Assorti d'un sourire. Si ses interlocuteurs savaient ce qu'il avait en tête quand il leur souriait, ils prendraient leurs jambes à leurs cous. Mais il avait l'air si adorable, comme ça... Inoffensif. Timide et abordable.

- Je m'appelle Thomas.
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
03/05/2013, 23:10
Auteur Message
Heidi Reichmann
Ministère

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 13
Féminin
Avatar: Cara Delevingne
Profession: Agent de l'O

MessagePosté le: 27/05/2013, 17:28    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

Heidi fit un sourire satisfait. Elle avait eu de la chance que Thomas se révèle si courtois, le gros bonhomme n’aurait pas fait preuve d’autant de clémence ! Elle répéta encore une fois, à l’adresse de ce dernier, qu’elle serait très rapide. Elle serra naturellement ensuite la main de l'étudiant en psychomagie.

- Heidi. Merci. Vous êtes originaires d’où, si ce n’est pas indiscret ?

La question fortement banale qu’il est possible de poser dans la salle d’attente du service de l’immigration ! Après tout, ils étaient tous ici des étrangers. Thomas répondit naturellement, sans se douter que sa couverture allait bientôt être mise un peu à l’épreuve !

- Je suis allemand.

- Oh moi aussi !!

La jeune femme enchaina naturellement dans sa langue natale. Elle n’était pas surprise de croiser un compatriote de son âge qu’elle n’avait jamais vu de sa vie. Ce n’était pas le cas ici, où tous les jeunes sorciers rejoignaient les bancs de Poudlard, mais en Allemagne, notamment après le partage du pays en 1945, les écoles s’étaient multipliées… enfin divisées surtout. L’école allemande historique Hexerei Schule n’existait plus du tout aujourd’hui…

- C’est amusant. Tu viens d’où ?

Ils pouvaient bien se tutoyer !

- Je suis né à Dresde.

- Oh tu as dû aller à l’école à Dejnictvi alors ?

L’école tchèque accueillait maintenant une partie des sorciers originaires de l’Allemagne de l’Est. C’était là-bas qu’Heidi aurait dû étudier, si l’O n’avait pas eu les moyens de faire accoucher sa mère de l’autre côté de la ville. Le temps de franchir le Mur, et le nom de la petite fille s’était affiché dans les registres de Durmstang…

- Non… j’ai suivi des cours particuliers, à Berlin.

Heidi était à deux doigts d’afficher une moue désolée pour lui - l’école de sorcellerie était tout de même une étape qu’il était dommage de manquer - mais en entendant le nom de SA ville, elle ne retint pas une nouvelle exclamation.

- Oooh c’est fou ! Je viens de Berlin aussi !!

Elle s’apprêtait à lui demander toute une foule de détails sur les lieux qu’il fréquentait, les gens qu’ils connaissaient, mais ce fut cet instant que choisit la porte du bureau de l’immigration pour s’ouvrir. Et le nom de Thomas fut appelé. Sauvé par le gong, comme qui dirait. Le jeune homme fit un sourire à la blonde, faussement désolé de devoir couper court à cette conversation ! Cette dernière entra avec lui dans le bureau, faisant abstraction du regard légèrement réprobateur du type chauve. Comme prévu, en moins de deux, ils bouclèrent leurs affaires. Ils prirent naturellement le chemin de la sortie.

- Merci encore, hein.

Elle aurait adoré poursuivre la conversation, elle ne se lassait jamais de parler de Berlin. Puis les interlocuteurs avec lesquels elle pouvait converser en allemand n’étaient pas franchement nombreux dans ce pays ! Elle n’en avait pas rencontré un seul pour tout dire ! C’était peut-être aussi la première fois pour Thomas…

Mais le temps pressait et l’heure de son cours s’approchait. Elle se mordit la lèvre.

- Je suis désolée, je dois y aller. Mais je peux te laisser mon contact ? Ça me ferait super plaisir de te revoir ! Je ne crois pas qu’on soit très nombreux par ici, et c'est toujours agréable de parler sa langue une fois de temps en temps…

Elle lui fit un joli sourire. Elle n’avait pas encore vraiment relevé le fait que Thomas parlait allemand avec un petit accent… oh il était vraiment très léger, c’était certain, mais il n’avait rien de l’accent de Saxe ou de Berlin…
_________________
HEIDI
21 ans
Etudiante en alternance au Mangemagot

.: Soyons excessivement libres, intensément fous :.
27/05/2013, 17:28
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 28/05/2013, 11:11    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

La situation devenait délicate. Autant le gars de l'administration se foutait royalement de savoir qu'il avait suivi des cours à Berlin ou en Tchéquoslovaquie, autant Heidi était curieuse, sans doute parce qu'elle tombait sur un Berlinois, haha, quelle chance! Heureusement, Thomas connaissait un peu la capitale allemande, surtout un certain quartier, mais ce n'était pas comme s'il avait passé toute sa vie là-bas, bien au contraire. Et entendre Heidi parler lui ramenait sa propre réalité dans la figure. Il était Polonais, et ça pouvait peut-être s'entendre. Il voyait bien - entendait, plutôt! - qu'Heidi et lui n'avaient pas tout à fait le même accent. C'était léger, mais il y avait quelque chose dans la prosodie qui faisait qu'on pouvait douter. Mais elle n'avait rien relevé, peut-être qu'elle n'avait rien remarqué.

Il espérait.
Elle était sympathique, il devait le reconnaître. Il n'avait aucune raison apparente de refuser. Aucune. Strictement. Et après avoir été ouvert, conciliant et souriant, ce serait vraiment étrange qu'il refuse de la revoir. Il devait se sortir de cette situation... il devait passer pour un être humain et trouver d'excellentes raisons bidons qui expliqueraient son enfance loin d'une école de sorcellerie et son possible accent... Bref, ce n'était pas son jour de chance.

- Oh bien sûr, oui, avec plaisir, on pourra parler autour d'un café, si ça vous dit.

Heidi lui sourit et lui donna son contact sur une carte de visite parcheminée, où les lettres apparaissaient à la lumière. Pour l'instant, il était hors de question qu'il lui refile son adresse! Psychopathe, peut-être, mais pas fou!

- Okay, ben je vous contacte dans la semaine, ce sera sympa!

Ha! Qu'il avait l'air charmant! Ha! Qu'il détestait ça! Ils échangèrent un dernier sourire, il avait hâte qu'elle prenne sa route pour aller à son cours. Lui irait à Sainte-Mangouste prendre son poste, après avoir bu une potion de paix. Bon sang! Mais quelle idée de con, de s'installer! Mais il y avait une chose qu'il aimait ici, c'était son boulot, ce qu'il apprenait. Il aimait en découvrir encore plus sur la psyché. Il posait des mots savant sur son propre état psychologique. Il se haïssait. Il haïssait son père, et il détestait le fait que ce dernier soit mort d'une crise cardiaque, tant il aurait aimé le tuer de ses mains. Mais aurait-il pu? Il ne tuait que des petites adolescentes, des blondes, et le reste de son temps, il dominait sa peur et ses démons.

- Bon, hé bien, à bientôt!

- Oui!

Il la regarda partir... Elle était jolie, très jolie. Elle était blonde. Elle était jeune. Pas si jeune que ça. Trop âgée, de quelques années. Il savait qu'elle ne risquait rien de ce côté là. Mais si elle prouvait un jour en savoir trop, il faudrait y remédier. Mais on se poserait la question, une jeune sorcière. Quels étaient ses contacts, et on verrait ce jeune psychomage allemand parmi ces amis. "Oui, voyez, ils se fréquentent, prennent un café ensemble et parlent en allemand du bon vieux temps à Berlin." Et on enquêterait sur ce psychomage sans histoire...
Non, petit à petit, il refermait l'étau autour de lui. Il voyait dans les journaux qu'on enquêtait de toute façon sur un tueur, ici, au Royaume Uni. Il avait perdu le bouton de sa manche...

Non le mieux qu'il avait à faire, c'était de devenir ami avec elle, lui balancer une histoire réaliste et probable sur son enfance, et basta. Etre né à Dresde et avoir grandi à Berlin n'obligeait en rien d'être allemand. Avoir suivi des cours particuliers ne voulait pas dire qu'on connaissait la ville comme sa poche. Il lui fallait une histoire, une vraie. Peut-être que s'il était assez ami avec elle, il passerait pour quelqu'un d'encore plus normal. Oui, voilà. Il lui fallait plus d'amis en dehors du travail, pour passer inaperçu.

Oui, il était stress, il avait peur. Il se demandait s'il prenait les bonnes décisions. Mais il le savait, il commençait à faire des erreurs... et le moment de l'escalade de violence, du rythme, serait bientôt là. Un jour, il serait peut-être incontrôlable.
Il prit la chemin de Sainte-Mangouste, en marchant... le contact d'Heidi dans sa poche. Il se demandait encore quoi faire, mais là, il essayait de se détendre. Si rencontrer des gens le mettait toujours dans cet état, il n'était pas sorti de l'auberge....
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
28/05/2013, 11:11
Auteur Message
Heidi Reichmann
Ministère

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 13
Féminin
Avatar: Cara Delevingne
Profession: Agent de l'O

MessagePosté le: 02/07/2013, 20:27    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

Pour quiconque observait cette scène, il n’était pas difficile d’imaginer nos deux jeunes sorciers en train de flirter ! Ils se sourient, s’échangent leurs contacts, se donnent rendez-vous… et pourtant pouvait-on en être plus éloigné ? De la part de Thomas, cela ne faisait aucun doute. Turlupiné par une multitude d’autres considérations, il était évident que l’idée ne lui avait pas même traversé l’esprit. Du côté d’Heidi, la position pouvait paraitre moins tranchée, et pourtant l’initiative n’en était pas moins désintéressée. Il fallait dire que le jeune allemand ne correspondait pas du tout à son type d’homme, il paraissait trop sage, trop gentil…

Curieuse ironie…

***

- Tu l’as revu ?

C’était au snack de l’université de Dublin, que Zoe questionna Heidi. Elles profitaient de la pause déjeuner pour discuter un peu, après avoir assisté ensemble à leur cours de droit des entreprises. Ce cours mélangeait des élèves de cursus différents – à savoir l’économie et le droit – et les obligeait à travailler en binôme. C’était totalement par hasard que les deux jeunes femmes s’étaient retrouvées à bosser ensemble… enfin presque… car deux jours avant de choisir sa partenaire d’étude pour le semestre, Heidi avait croisé la jeune fille au Ministère, alors que cette dernière venait rendre visite à sa mère…

- Qui ça ?

- bah l’allemand là, le type que tu avais rencontré, je sais plus quand…

- Ah oui, lui ! Non… il ne m’a pas contactée…

A vrai dire, au cours des dix jours qui s’étaient écoulés depuis leur rencontre, elle n’avait guère eu le temps d’y penser. Mais puisqu’elle en avait l’occasion maintenant, il ne lui faisait aucun doute que Thomas n’essaierait plus de la joindre… ce genre de rendez-vous, on les prend dans la foulée ou on ne les prend jamais, c’était évident ! Enfin tout de moins, pour des gens aux préoccupations lambdas. Cette idée attrista un court instant la jeune femme, qui se serait fait une joie de converser occasionnellement avec un compatriote. Mais tant pis, ça ne changerait pas sa vie…

Elle fut donc particulièrement surprise de recevoir, deux jours plus tard, une lettre manuscrite en allemand du jeune homme. Il lui donnait rendez-vous au Chaudron Baveur le lendemain, si elle était toujours d’accord pour boire un verre avec lui…

***


- J’ai été étonnée de recevoir ton courrier, hier. Je pensais que je n’entendrai plus parler de toi…

Elle sourit à Thomas qui se rasseyait devant elle. Après avoir échangé quelques mots, il était allé commander deux bièraubeurre directement au comptoir.

- Désolé oui, j’ai été pas mal occupé la semaine dernière… le boulot…

Que ce soit les études ou le taff, ils avaient toujours bon dos. Heidi aussi utilisait cette excuse à tout va pour expliquer son emploi du temps surchargé. Elle ne pouvait pas dignement affirmer que l’O lui accaparait tout son temps ! Pas davantage du moins que Thomas ne pouvait mentionner ces jolies adolescentes à la chevelure claire et au sang vermillon…

- Alors comme ça, tu es étudiant en psychomagie ?! Ce n’est pas un choix très commun, qu’est-ce qui t’a amené à faire ça ?
_________________
HEIDI
21 ans
Etudiante en alternance au Mangemagot

.: Soyons excessivement libres, intensément fous :.
02/07/2013, 20:27
Auteur Message
Thomas Lang
Ste Mangouste

Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 46
Masculin
Avatar: Sondre Lerche
Profession: Etudiant Psychomage

MessagePosté le: 09/07/2013, 19:15    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

- Alors, tu vas la contacter?

Mitchell Darvill prenait sa pause en même temps que Thomas. Et bien qu'ils ne soient pas du même service, les stagiaires sympathisaient entre eux. Et Thomas savait que pour avoir l'air normal, il fallait mener une vie normale et avoir des relations normales. Bref, avoir des amis. Et donc, il trainait régulièrement avec les autres stagiaires. Pour l'heure, Mitch était curieux de savoir si Thomas allait recontacter la "jolie blonde croisée au ministère la semaine dernière".

- Je sais pas...

- Thomas, je te dis ça de stagiaire à stagiaire, hein. Il passa son bras autour des épaules de Thomas. Faut que tu sortes, c'est une fille et t'as dit toi-même qu'elle était jolie, elle te plaît un minimum, hein?

Si elle avait eu cinq ans de moins, il aurait aimé passer ses doigts autour du cou de la jeune femme. Mais elle n'était plus une adolescente, loin de là, et ça se voyait, même si elle avait son âge.

- Ben ouais, enfin, on n'a fait que parler brièvement...

- Mais ELLE t'a donné ses contacts. Donc c'est qu'elle veut te revoir. T'as une carte à jouer, là!

Thomas sourit. Ha, si Mitchell savait qu'il n'avait aucune envie de draguer Heidi et encore moins de la mettre dans son lit, mais qu'à la place, il aurait bien fait son sort à la petite blonde croisée au niveau 1. Celle qui était venue visiter son oncle... enfin bref... si Mitchell savait...

- Bon, OK. je lui envoie un hibou. On va prendre un verre et on verra quoi.

- Voilà, c'est ce que je veux entendre! Et si ça marche, au pire, tu me rencardes, hein!

Mitchell tapa amicalement sur l'épaule de son ami étrange et réservé, finit son café et quitta la salle de repos. Thomas se mordilla pensivement l'ongle de l'auriculaire gauche...


***

Quelques jours plus tard, il était là, au Chaudron Baveur. Il espérait ne pas faire d'erreurs. Mais si on le voyait prendre un verre avec une fille de temps en temps, ça ne pouvait que donner une bonne image de lui: une image d'un type normal. Alors il revêtait son visage de tous les jours, son masque précieux, celui qui lui donnait figure humaine.

Et dès le début, elle lui demandait pourquoi il était psychomage! Hé bien, il n'allait pas répondre "parce que je suis un détraqué, que je le sais, et que je cherche des clés pour me maîtriser, alors que j'adore cette déflagration de violence qui m'apporte une telle jouissance que je ne peux plus m'en passer..." Non, à la place, réponse bateau...

- J'aime étudier l'esprit humain, je trouve ça intéressant. Comment on réagit à telle ou telle chose, l'impact des événements, et comment aider les autres à surmonter ça. Je suis venu ici pour l'expérience, voir comment ça se passe ailleurs.

Ce qui en soit n'était pas faux... c'était juste que "aider les autres" voulait dire "s'aider lui-même"!
Heidi acquiesça en sirotant sa bièraubeurre. Elle regardait ce jeune homme avec un petit sourire. Son accent n'était pas mauvais, et pour tout dire, il aurait pu berner pas mal de monde, surtout dans un pays non germanophone. Mais elle peinait à croire qu'il venait de cette partie de l'Allemagne qu'elle connaissait assez pour savoir reconnaître l'accent du coin. Mais elle n'en dit rien. C'était curieux, intéressant. Peut-être avait-il bêtement été adopté et avait un accent d'ailleurs... peut-être y avait-il autre chose... et en tant que fille de l'O, "autre chose", ça lui parlait bien plus.

Disons qu'elle sentait les choses venir. Mais ce n'était probablement rien du tout. Il avait l'air si... inoffensif. Une brindille. Pas qu'il soit vilain, mais il était loin d'être une gravure. Il n'avait une mine patibulaire. Il avait l'air réservé, un peu timide. Pas ces fiers à bras, ni ces montagnes de violences dont elle avait le goût et l'habitude.

Rien à voir. Elle serait surprise de voir sa véritable nature.

- Et toi, alors, tu fais du droit? Qu'est-ce qui t'a menées ici? Une future carrière dans l'international?

Et il ne croyait pas si bien dire...
_________________
Thomas Lang
    22 ans, Allemand
    Psychomage le jour
    Psychopathe la nuit

    *Occlumens et maniaque XD*
    Je suis l'innocence même... ou pas!

you think i'm a nice guy? you appearently don't know THIS but no one knows anyway...
09/07/2013, 19:15
Auteur Message
Heidi Reichmann
Ministère

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 13
Féminin
Avatar: Cara Delevingne
Profession: Agent de l'O

MessagePosté le: 10/07/2013, 13:13    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi] Répondre en citant

- C’est pareil, le milieu de la justice est intéressant, et il permet de faire de belles carrières. Je m’en sortais plutôt bien à l’école, alors mes professeurs m’ont encouragée dans cette voie, c’est aussi bête que ça. On peut presque appeler ça du hasard…

Elle sourit en plantant son regard dans celui de Thomas. S’ils l’ignoraient, ils avaient pourtant au moins un point commun. En effet, tout comme dans la réponse précédente de son compatriote, ici la vérité était ailleurs… On n’appartient pas à l’O depuis sa plus tendre enfance, sans se voir voler une partie de son libre arbitre. Et si aujourd’hui Heidi aimait ses études et son travail au Ministère, jamais elle ne l’avait réellement choisi. Les études brillantes, les postes influents… au fond, elle n’était qu’un pion sur un échiquier géant, positionnée pour offrir à ceux du dessus un maximum de contrôle.

- Enfin ça me plait ! Je pense que c’est le principal.

- C’est sûr.

- Puis il y a ce genre d’échanges possibles entre les universités, je trouve ça chouette. Je suis surtout venue pour le fun, pour découvrir autre chose. Mais c’est intéressant aussi pour le CV en lui-même, tu as raison. On verra si ça m’ouvre des portes dans les grandes organisations internationales !

Enfin autres que celle dans laquelle elle officiait !

- Tu crois qu’ils cherchent des juristes chez Interpol ?

Elle rigola presque naturellement. La remarque était innocente, même si son fond ne l’était pas. L’organisation policière était un sujet récurrent et sensible à Little Swang. Une infiltration aurait bien sûr été idéale, mais la question ne se posait pas pour la jeune allemande : elle n’avait pas encore les diplômes ! En attendant, n’avait-elle pas décelé une légère crispation chez son interlocuteur ? Elle ne la releva pas.

La discussion se poursuivit un moment sur leurs expériences respectives dans ce pays. Thomas lui offrit quelques anecdotes, sa socialisation se déroulant sans accroc. Evidemment, ils restaient tous deux superficiels, afin de ne pas dévoiler leurs vies parallèles, mais la conversation était fluide. Ils commandèrent une seconde tournée de Bièraubeurre, et plus Heidi écoutait le jeune homme converser, et plus ses doutes sur ses origines s’accentuaient. En plus de cet accent léger, il utilisait parfois des tournures de phrases qui sans être foncièrement incorrectes ne collaient simplement pas. Avait-il pu être élevé par une nourrice étrangère ?

Pour observer sa réaction, elle ne put s’empêcher de le corriger lorsqu’il fit sa première erreur grammaticale.

- Je le lui ai dit gentiment…

L’allemand n’était pas une langue aisée pour un non natif, et même en parlant parfaitement, on n’était pas à l’abri de se tromper sur le genre et la déclinaison d’un nom. Thomas qui lui parlait alors de ses "amis", écarquilla les yeux sans comprendre.

- Tu as dit "je la lui ai dit", c’est "je le lui ai dit".

- Ah oui bien sûr, je n’ai pas dit ça ? Parfois je parle trop vite, je ne me rends même pas compte !

La jeune femme essaya de lire au travers du garçon, mais que ce soit ses talents d’occlumens ou ses propres lacunes en legilimencie, elle ne capta rien. Avait-il lui-même noté que la remarque n’avait pas été complètement anodine ? Tout comme ne l'était pas non plus la question suivante :

- Tu m’avais dit que tu n’étais pas à l’école de sorcellerie, comment ça se fait ? Enfin si ça ne te gêne pas de me le dire…
_________________
HEIDI
21 ans
Etudiante en alternance au Mangemagot

.: Soyons excessivement libres, intensément fous :.
10/07/2013, 13:13
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:58    Sujet du message: Permis de séjour! [Heidi]

Aujourd’hui à 11:58
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum »

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield