L'Héritage des Ténèbres Index du Forum
S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Speed Dating

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum » Lieux sorciers »
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archibald Roy
Invité




MessagePosté le: 02/05/2013, 20:37    Sujet du message: Speed Dating Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Quelque part, dans la banlieue de Londres.

- Un speed dating ? C’est quoi, ça ? Passe-moi ça, s’te plaît, lança Archi d’une voix trainante en désignant la clé à molette posée sur la table bancale de l’atelier.

Edward osait à peine y croire. Archi n’était plus si loin des trente berges et il ne savait toujours pas ce qu’était un speed dating. Il cligna des yeux, pour s’assurer qu’il n’était pas en train de dormir debout mais Archi ne lui laissa pas le temps d’en placer une et renchérit.

- De toute manière, je ne pourrai pas aller à ton truc. Je bosse le 27 et ce, jusqu’à pas d’heure. Les clients n’attendent pas, tu l’sais bien.

Archi se redressa et ferma d’un coup sec le capot de la Ford GT 40. Il lorgna quelques secondes la voiture retapée à neuf, fier de son travail mais ne put très longtemps réprimer une grimace, réticent à l’idée de devoir la rendre demain matin à son propriétaire. Ce n’était pas tous les jours qu’on lui confiait un bolide pareil.

- Si tu ne viens pas, j’irai seul, balança Edward à son ami dans une première tentative, qui se voulait persuasive.
- OK, répliqua Archi dans la foulée.
- De toute manière, je n’ai pas besoin d’être accompagné d’un asocial dans ton genre.
- D’autant que je ne sais toujours pas de quoi tu parles.

Irrité par la nonchalance de son ami, Edward haussa le ton et se laissa emporter.

- Oui, naturellement ! Comment un mec passant sa vie dans un bled pourri, qui en plus se souvient de que...

Edward s’arrêta net, conscient d’être allé un petit peu trop loin. Trop tard, le mal était fait. Piqué, Archi balança la clé à la molette dans sa boîte à outils et se tourna vers son ami, la mine sombre.

- Si t'as compris, tu sais où est la porte.

Sans attendre une quelconque réaction de sa part, Archi quitta la pièce, attrapant sa bière au passage.


******************************************************************************


Le lendemain, à peu près à la même heure. Archi était en train de bosser sur un vieux modèle de Jaguar, suspendu sur un pont élévateur à deux colonnes lorsqu'Ed fit son apparition.

- Salut Archi, j’te dérange ?
- Plutôt, ouais. J’suis en plein boulot comme tu peux le voir !
- T'm'en veux pour hier ?
- De quoi tu parles ? Archi fit mine de réfléchir. Ah ça ? On n’est pas des collégiennes. J’m’en tape, dit-il en haussant les épaules. Mais c’est toujours non, ajouta-t-il, anticipant ce que Ed allait lui demander. Il avait juste car ce dernier semblait pris de court. Mais c'était sans compter sur la ténacité du personnage.

- Tu croyais que j’allais revenir sans avoir de quoi te convaincre ?

Roy arqua un sourcil, la mine dubitative. Il savait Ô combien Ed pouvait se montrer persuasif quand celui-ci avait quelque chose en tête.

- À l’issue de ce speed dating, il y aura une vente aux enchères qui est organisée lors de la même soirée.

Ed lui tendit la liste des objets mis aux enchères et en quelques secondes, Archi saisit où son ami voulait en venir. Ses yeux s’arrêtèrent sur l’article n°23. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du mécano.

- Eh bien... ça pour une coïncidence... c'est ok, inscris-moi !

Après avoir lâché un YES de soulagement, Ed donna une tape amicale à son pote et s’éclipsa sans plus tarder. Ce n'est que plus tard qu'il rappela qu'Archi ne savait toujours pas ce qu’était un speed dating. Il haussa les épaules. Peu importe, ça devait être dans ses cordes, après tout.
02/05/2013, 20:37
Auteur Message
Dieter Sterling
Ministère

Inscrit le: 23 Nov 2007
Messages: 3 041
Masculin
Avatar: Joseph Gordon-Levitt
Profession: Spécialiste en Sortilèges Expérimentaux... (et LDP mais CHUUUUUUUT! Faut pas le dire!)

MessagePosté le: 04/05/2013, 13:40    Sujet du message: Speed Dating Répondre en citant

- Hé, Diet', regarde, j'ai LE truc qu'il te faut!!!

- Hein?

Dieter était en train rafistoler un jouet de Dorian, son bambin de trois ans qui avait tendance à tout balancer partout, à croire qu'il prenait le chemin des jumeaux... Les enfants étant avec leur mère pour quelques temps, il avait tout le loisir pour réparer ce qui devait être réparé. En toute tranquillité. Mais c'était sans compter la ténacité de son jeune cousin Leo, qui s'était ramené sans crier gare, tenant un bout de journal dans la main.

- Mais regarde, Dieter, c'est ce qu'il te faut, j'en suis certain!

Dieter lâcha le mini-balai de Dorian et prit le bout de papier. Le salon ressemblait à un chantier de travaux publics. Dieter lut le descriptif.

- Une vente aux enchères? Qu'est-ce que j'irai foutre dans une vente aux enchères?

- Mais non, t'es con! Dieter, mince, quoi! Un speed dating! Franchement si t'y vas pas tout seul, je t'y pousse!

- Mais qu'est-ce que j'irai foutre à un ... d'ailleurs c'est quoi c'truc?

- Des hommes et des femmes se rencontrent, parlent genre sept minutes, et changent de table et à la fin, ceux qui se plaisent peuvent poursuivre l'aventure, en échangeant leur coordonnées... bref, c'est un bon plan pour pécho!

Dieter posa une main sur l'épaule de Leo. Ce dernier était en couple avec Lucy, ce qui ne l'empêchait pas de toujours parler de sortir, faire la fête, et surtout d'encourager son cousin à s'envoyer en l'air autant que possible. Depuis qu'il avait retrouvé la vue, Dieter s'occupait surtout de sa maison. Les femmes... vachement moins. Et ce fait désolait Leo au plus haut point.

- Mais allez, quoi, Dieter, tu vas pas te faire moine, le sexe, c'est le bien! Et me dis pas que t'es pas au courant, parce que bon, t'as quand même eu le feu au derrière, hein, dans ton temps...

- Leo, c'est non. je n'irai pas causer à des femmes que je connais pas rien que pour avoir leur hibou ou je sais pas quoi.

- Mais p'tain, c'est du plan Q assuré! Allez, inscris-toi, au moins, et vas-y, tu rencontreras peut-être la future madame Sterling!

- Ouais, de plan cul tu passes à plan mariage... t'as de drôles d'idées...

Leo le regarda dans les yeux. Il lui fit des yeux de biche. genre "je t'en supplie, amuse toi!" Un petit sourire en coin. Le grand blond était en train de gagner la bataille. Dieter soupira.

- Ok... c'est quand?

- Le 27. J'ai vérifié, les enfants seront chez leur mère. T'auras la soirée pour toi tout seul, mon p'tit loup!

Leo s'éclipsa en rigolant, victorieux, et ne prit aucun détour pour aller inscrire son cousin à ce speed dating... Dieter, quant à lui, s'avachit dans son divan entre deux piles de jouets et de livres. *P'tain, c'est le Rwanda, ici...*
_________________
    ¤ Dieter Sterling ¤

      Spécialiste en Sortilèges
      25 ans... divorcé et papounet:
      Frederik et Elanore, 4 ans; Dorian, 3 ans... et Loren, bientôt 2 ans!

      Auteur du livre "Arts & Sortilèges"
      > dans toutes les bonnes librairies XD
04/05/2013, 13:40
Auteur Message
Archibald Roy
Invité




MessagePosté le: 04/05/2013, 20:42    Sujet du message: Speed Dating Répondre en citant

La veille du speed dating.

Avachi sur son sofa, exténué après une énième journée de boulot, Archi acheva sa canette de bière tout en s’écoutant le tout premier vinyle du groupe Toto. Le début du morceau Hold the line lui indiqua que le disque arrivait à la fin.

N’ayant rien à faire de mieux, il alluma machinalement sa télévision et se mit à zapper toutes les cinq secondes. Comme d’habitude, il n'y avait rien d’intéressant. Blasé, il éteignit son poste et se leva de son sofa, enfin décidé à aller se coucher. Il entra d'un pas traînant dans sa chambre lorsque ses yeux se posèrent sur un objet en bois long et fin posé sur le socle de sa commode. Ce bâton n'avait rien d'un vulgaire bout de bois et semblait avoir été travaillé par la main de l'homme. Il devait mesurer un peu moins d’une trentaine de centimètre. Archi fixa l’objet avec amertume.

- Tsch, c’est décidé. Je me débarrasse de ce truc demain.

Un sentiment de frustration l’envahit. Cet objet était l’une des deux seules choses qui lui restaient de son "ancien" lui, avant qu’il ne perde vingt-quatre ans de son existence. C’était cette même chose qui, quelques années auparavant, avaient suscité en lui l’espoir de pouvoir un jour, retrouver la mémoire. Mais à mesure que le temps passait, cet objet ne devenait rien de plus qu’un rappel douloureux de ce qu’il avait perdu : son identité. Pourquoi l'avait-on retrouvé inconscient avec ce bout de bois et la photo d'une femme dans la poche ? Pourquoi avait-il si peu de connaissances de son monde ? Ces quatre dernières années, il avait dû réapprendre des choses simples, qu’un enfant de bas âge un minimum instruit connaissait. Si au fond de lui, il avait le sentiment de n’avoir jamais appartenu à ce monde, son amnésie devait certainement y être pour quelque chose. Bien des questions restaient en suspens dans la tête d'Archi et il avait été incapable, ces quatre dernières années, d'y apporter des réponses. Tout ce qu’il avait pu faire jusqu’à présent, c’était attendre. Pourtant, chaque jour depuis lors, il emportait avec lui ce bout de bois partout où il allait.

Exténué, Il tomba dans son lit et le jour suivant arriva.

DING DONG

Réveillé par la sonnette, Archi se leva difficilement. La nuit avait encore été courte pour le jeune homme, qui avait pourtant du temps de sommeil à rattraper.

DING DONG DING DONG

DING DONG DING DONG DING DONG

- Ça va, j’arrive putain, beugla Archi mal réveillé et de mauvais poil.

Il ouvrit la porte en caleçon, les cheveux en freestyle et tomba nez à nez avec une jolie jeune femme qui devait avoir proche de la vingtaine. Roy se passa une main sur la nuque, qu’il étira puis la regarda avec étonnement.

- T’es qui ? lança-t-il de manière un peu abrupte, encore mécontent d’avoir été réveillé de si bonne heure.

La jeune femme rougit en voyant la tenue légère dans laquelle était habillé Archi. Elle fit mine de n'avoir rien remarqué et répliqua d'une voix douce mais ferme :

- En voilà une façon de parler à une jeune demoiselle. Je suis Evy, ravie de vous rencontrer, répondit-elle souriante, en tendant la main.

Archi marmonna dans sa barbe quelques mots inaudibles et après un court moment d'hésitation, serra la main qu’Evy lui tendit. Il reprit sur un ton plus cordial :

- Archibald. Ah, je vois. Tu es la mécano qui me remplace aujourd’hui, c’est ça ? C’est Tom qui t’envoie ?

- C'est exact, répondit-elle dans un joli sourire.

- Ok. Attends une minute, je vais chercher les clés du garage.

Archi s’absenta quelques secondes et revint avec les clés qu’il tendit à la jeune femme. Plus réveillé, ce fut à cet instant qu’il réalisa la beauté de la jeune femme.

* Sacré Tom, tu t’es toujours arrangé pour être bien entouré mais là, t’as fait fort ! *

- Euh Monsieur, j’ignore ce à quoi vous pensez mais votre visage fait peur.

- Ah, euh, nan, j’étais en train de me dire que tu vas avoir beaucoup de travail aujourd’hui, répliqua-t-il gêné, ayant la désagréable sensation qu’elle avait lu dans ses pensées. Quoi... quoiqu’il en soit, au moindre problème, appelle à ce numéro, dit-il en lui tendant un morceau de papier où était écrit le numéro de téléphone d'Edward. Je serai chez un ami.

Après avoir reçu deux, trois petites consignes d'Archi, Evy prit congé et le jeune homme se prépara avant d'aller rendre visite à Edward. En contradiction avec ce qu’il avait juré la veille, il s'empara de l’objet en bois posé sur sa commode, qu’il glissa dans sa poche et une demi-heure plus tard, il arriva chez Edward. Ils passèrent la journée comme deux bons potes savaient le faire et après une après-midi intense, l’heure du speed dating approcha. Posés sur le terrasse d’un café londonien, les deux hommes profitaient du soleil pour se détendre un peu.

- Au fait, Ed’... Tu ne m’as toujours pas dit ce qu’on allait faire avant cette vente aux enchères ! C’est quoi, un… speed racing ? Je trouve que ça sonne bien, en tout cas !

- Speed dating, DA-TING, abruti ! Espèce d’obsédé des bagnoles ! Aaaah çaaa, ça va te changer de ton quotidien, lança-t-il en ricanant.

Edward lui expliqua brièvement en quoi ça consistait et à son grand étonnement, Archibald ne prit pas si la chose si mal.

- S’il faut passer par là pour obtenir ce que je veux, dit-il en faisant allusion au lot n°23, c’est le moindre mal. Bon baaah allons-y, c’est l’heure !

Il était aux alentours de 20h lorsqu’ils se pointèrent au restaurant qui organisait la soirée. À première vue, il y avait pas mal de gens qui avaient eu vent de cette soirée. Un brin parano, Archi craignait qu'ils soient tous venus pour s'emparer du lot n°23. De petites tables, adaptées pour deux personnes avaient été préparées pour l'occasion. La grande pièce n’était pas trop éclairée et était plongée dans une ambiance chaleureuse.

Les deux hommes étaient venus avec des objectifs bien différents en tête: d’un côté, Archi cherchait le lot n°23, tel un gamin cherchant son jouet, de l’autre, Ed reluquait toutes les belles nanas à grosses poitrines. Le speed dating s’annonçait palpitant.
04/05/2013, 20:42
Auteur Message
Dieter Sterling
Ministère

Inscrit le: 23 Nov 2007
Messages: 3 041
Masculin
Avatar: Joseph Gordon-Levitt
Profession: Spécialiste en Sortilèges Expérimentaux... (et LDP mais CHUUUUUUUT! Faut pas le dire!)

MessagePosté le: 04/05/2013, 21:16    Sujet du message: Speed Dating Répondre en citant

- Tu fais quoi, ce soir?

- Heuuu Leo me trimbale à une vente aux enchères...

Charles regarda son grand fiston d'un œil suspect. Genre, Leo et Vente aux enchères, c'était compatible. Ouais, c'est ça, depuis quand? Dieter haussa les épaules. Il voulait pas dire à son père que son cousin l'avait convaincu d'aller dans une soirée drague. Pourtant, à bien y réfléchir, il n'y avait rien de mal. Ni de forcément honteux. Mais c'était comme ça. Il déjeunait avec son père, comme il faisait régulièrement, dans un petit restaurant pas loin des ambassades de Dublin. Dans le quartier où travaillait son père.

- Quel genre d'enchères?

- Varié, je crois que y'a des voitures, des trucs comme ça...

- Tu veux une voiture de collection?

- Pas spécialement. C'est Leo qui a emplafonné sa voiture, pas moi.

- Et Leo veut une voiture de collection?

Et Dieter sut à quel point il n'était pas crédible. Il soupira et regarda son assiette. Pas motivé.

- Ouais, bon, en fait, je vais à une soirée speed dating, comme dit Leo.

- C'est quoi ça? Un truc de jeunes?

- Un truc de rencontres... tu sais, Leo refuse de me voir seul...

- J'adore mon neveu, tu le sais... mais j'ai quand même des doutes sur sa notion du romantisme...

***


Le soir, Dieter hésitait entre ne pas y aller et y aller très lentement, à reculons, pour arriver en retard... Mais Leo était à l'heure chez lui, et il était déjà en train de fouiller dans son armoire pour lui dégoter ses meilleures fringues.

- 'Tain, mec, tu peux PAS mettre ce t-shirt, c'est pas classe tout, quoi!

- Mais c'est mon t-shirt préféré!

- Hors de question! Ce soir, mec, tu pécho! C'est un ordre! Là, t'as plutôt un look à faire tapisserie!

Leo lui trouva de quoi avoir l'air cool. Chemise, pantalon, veste en cuir.

- Et oublie la cravate... voilà, mets ça, tu verras, tu vas faire un malheur... Humm le tomber de pantalon est impec'.. tu devrais le mettre plus souvent.

- Ta gueule, Leo.

- Nan. Booooon, ben voilà... retire tes lunettes!

- Mais je vois que dalle sans les lunettes!

- Faut que les femmes voient ton regard, pas des culs de bouteille!

- C'est pas des culs de bouteille! C'est...

- Bon OK. Heureusement, au moins, tes lunettes sont dans le coup... 'tain si t'avais ressemblé à Derrick, je t'aurais tué, quoi!

Dieter se laissa faire en bougonnant. Leo avait une idée précise de ce qui était cool, ce qui ne l'était pas, ce qui le mettait en valeur, ce qui le faisait ressembler à un sac d'aspirateur... ais bon, au final, Dieter dut bien reconnaitre que ça le changeait de ses jeans élimés et t-shirts hippie... Tout ça pour une soirée à laquelle il n'avait aucunement envie d'aller. Au pire, peut-être qu'il trouverait un lot intéressant lors des enchères... et alors il n'aurait pas entièrement perdu sa soirée.

***

Dieter et Leo arrivèrent peu avant vingt heures. C'était un restaurant. L'intérieur était aménagé pour faire du tournez manège. Avec des tables. Sans tourner. Enfin bref. Dieter soupira. Leo le poussa gentiment... il donna son nom à l'entrée... comme ça, Dieter ne pouvait plus se défiler. Leo regardait déjà les gent féminine, représentée par quelques femmes assez quelconques, d'autres assez jolies et d'autres, beaucoup plus piquantes... Il donna un coup de coude à son cousin:

- Hey, mate-moi ça... me dis pas que t'as pas envie de vérifier si c'est pas ausi doux et ferme que ça en a l'air...

Dieter manqua s'étrangler aux paroles de Leo... ce dernier avait décidément trop fréquenté les bordels.

- Espèce de dépravé.

- Et fier de l'être. Allez, je serai dans le coin à observer... amuse-toi bien...

Dieter avait envie de s'enfuir...
_________________
    ¤ Dieter Sterling ¤

      Spécialiste en Sortilèges
      25 ans... divorcé et papounet:
      Frederik et Elanore, 4 ans; Dorian, 3 ans... et Loren, bientôt 2 ans!

      Auteur du livre "Arts & Sortilèges"
      > dans toutes les bonnes librairies XD
04/05/2013, 21:16
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:59    Sujet du message: Speed Dating

Aujourd’hui à 11:59
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum »

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield