L'Héritage des Ténèbres Index du Forum
S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Lynchage en règle

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum » La fin de la Guerre des Ténèbres »
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Catherine Monti
Sorcier

Inscrit le: 25 Nov 2007
Messages: 590
Avatar: Vanessa Paradis
Profession: Ensorceleuse d'object - Pour le ministère : experte/chasseuse d'objets ensorcelés

MessagePosté le: 07/06/2013, 08:16    Sujet du message: Lynchage en règle Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Thème du sujet :
Un sorcier, pris pour un mangemort, est lynché par un groupe d’individus. L’accident relaté dans ce sujet, va défrayer la chronique, le ministère sera pris à partie pour trouver une solution contre ce genre de débordement.
Des journalistes, témoins, sorciers tentant de faire barrage, employés du ministère pourront réagir.


Marty Bettiner : victime

Seth Garent : chef de bande

Gabrielle Stevens : petite amie du chef

Franck Dellinger : meilleur ami du chef

Peter Mc-Turdy : membre de la bande

****************************


Le contexte :

La chute de Vous-savez-qui était arrivée quelques semaines en arrière, et après l’euphorie des premiers jours, avait suivi une tout autre période, pour l’ensemble de la communauté sorcière.
Bon nombre de sorciers se découvraient des vertus de résistant, et même se déclaraient gardiens de la paix. Quelques mouvements ou plutôt groupements de sécurité se formaient illégalement. Composer de « Monsieur, Madame tout le monde », ils scrutaient les moindres faits et gestes de tout leur compatriote, afin de découvrir de possibles collaborateurs au mouvement du Lord noir. Dans le meilleur des cas, ils appelaient de vrais brigadiers pour procéder à leur arrestation, dans d’autre cas, ils se croyaient au-dessus des lois… Plusieurs débordements étaient déjà arrivés, mais pour l’instant sans grande conséquence.
_________________
~Chasseuse de biens magiques au ministère~
mais confectionne toujours des objets particuliers, pour les grandes occasions

37 ans
A perdu son mari, son fils Mathias a 18ans


Dernière édition par Catherine Monti le 07/06/2013, 08:50; édité 2 fois
07/06/2013, 08:16
Auteur Message
Catherine Monti
Sorcier

Inscrit le: 25 Nov 2007
Messages: 590
Avatar: Vanessa Paradis
Profession: Ensorceleuse d'object - Pour le ministère : experte/chasseuse d'objets ensorcelés

MessagePosté le: 07/06/2013, 08:16    Sujet du message: Lynchage en règle Répondre en citant

Marty Bettiner était un sorcier grand et costaud, un peu bourru sur les bords, mais pas vraiment méchant. Ne se révélant pas être un grand sorcier adolescent, il a opté pour un travail manuel plus qu’intellectuel : conducteur d’engins magique pour la construction de bâtiment.
Il aime son travail et tous le respectent. Plusieurs fois, Gringotts avait fait appel à lui pour creuser de nouvelle galerie, en vue d’y placer de nouveaux coffres forts.
Très demandé, il bossait dur toute la semaine. Alors le samedi, il s’octroyait un petit plaisir, celui de manger au restaurant, bien sûr pas un quatre étoiles, il n’en avait pas les moyens. Il s’accordait durant cette soirée une bonne bière, voire plusieurs, pour faire passer tout ça.
Avec un peu de chance, il faisait une rencontre agréable et finissait la soirée de façon encore plus agréable. Marty n’avait jamais rencontré l’âme sœur, et n’avait pas non plus de progéniture connue à ce jour. Pas qu’il n’aimait pas le plaisir de la chair, mais il était tout simplement bien attaché à sa petite vie solitaire. Il ne voulait pas d’une femme pour lui dire quand rentrer le soir, quoi manger, et quoi faire pour occuper son temps libre. Les aventures d’un soir lui suffisaient amplement.

Ce soir-là, Marty était attablé comme à l’accoutumée au coin du comptoir du bar-restaurant « Au plaisir des sens », dévorant le burger-frites que Noah, l’un des serveurs, lui avait apporté quelques minutes auparavant. Il n’avait pas spécialement fait attention à leur arrivée, bien trop occupé à boire et manger. Il faut dire qu’habituellement, il était bien plus attiré par les jolies jeunes femmes, que par une bande de lascars.

Malheureusement, Marty aurait dû se méfier des quatre sorciers qui venaient de pénétrer dans le bar-restaurant.
Ils avaient tous la trentaine, quasiment 10 ans de moins que lui et semblaient vouloir montrer à tout le monde qu’ils étaient arrivés.
Il était évident que le blond qui se prénommait Seth Garent et qui tenait sa petite amie aux épaules était le chef. Agissant par mimétisme envers d’autres groupes, Seth était à l’origine de celui-là. C’était un garçon très intelligent dans son travail et avant tout ça, personne n'aurait pu lui reprocher quoi que ce soit. Il ne s’exposait jamais, faisait attention de ne pas se mettre trop en avant, et envoyait bien souvent d'autres personnes agir à sa place. Pas par lâcheté, car quand cela s’avérait vraiment nécessaire, il savait le faire. Pour lui c'était une simple question d'intelligence.

Des quatre sorciers, tous arboraient un foulard jaune autour du bras. Preuve de leur appartenance à l’un des mouvements de « sécurité », qui avaient fleuri depuis la disparition de VSQ dans le Londres sorcier. Le ministère, bien trop débordé par la traque aux quatre coins du pays ou du globe des derniers mangemorts en fuite, n’avait absolument pas le temps de prendre en charge ces débordements. Il faudrait cependant qu’il en prenne rapidement conscience, car cela allait certainement dégénérer tôt ou tard.

Et même plutôt tôt que tard…

L’un d’eux, Franck Dellinger siffla Marpier la jeune serveuse étudiante. Le premier réflexe de la jeune fille fut de regarder Noah, son collègue de barman. Elle ne put empêcher ses palpitations cardiaques d’augmenter. Mais protecteur dans l’âme, Noah lui fit signe de ne pas y aller et se dirigea lui même vers le groupe.

-Bonsoirs messieurs, m’dame, qu’est ce que je vous sers ? Noah engagea la conversation sur un ton le plus détendu possible, il ne voulait pas d’esclandre pendant son service et encore moins de bagarre, ça l’obligerait à tout ranger après…

Mais Franck en avait décidé autrement. Avec Seth, il était ami de longue date, et au milieu de ce petit groupe se sentait bien plus puissant. Cette sensation de puissance et de sauveur du monde qu’il avait en participant à ces actions n’avait pas de prix à ses yeux. Pourtant s'il se remémorait quelques mois en arrière. Travaillant au ministère on lui avait demandé d'agir en faveur d'un sorcier supposé être un partisan de VSQ, et à cette époque, ça ne lui avait absolument pas posé de problème.
-J’t’ai pas appelé mec, moi je voulais me faire servir par cette belle brindille que vous cachez derrière le comptoir. Dis-moi pourquoi elle a peur ? Elle a quelque chose à se reprocher ?
-Pas du tout, passez commande et je vous promets que c’est elle qui va venir vous l’apporter.

Visiblement satisfait de la réponse le lascar ainsi que ses compères donnèrent leur choix à Noah qui s’en alla les préparer…

Maintenant tout le monde faisait attention à eux. Rien qu’à leur entrée dans le bar-restaurant, le silence s’était fait. Tous scrutaient la façon de se comporter de son voisin, tous inquiets, persuadés que l’on allait découvrir les choses inavouables qu’ils avaient faites. Car parmi les sorciers, il y avait bien plus de personnes à qui l’on pouvait reprocher des collaborations avec des MM, que de véritables résistants. Même les membres des groupes de sécurité comme Franck avaient parfois un passé plus que douteux. Mais Marty concentré sur son repas aurait dû leur accorder plus que la simple œillade qu’il leur fit à cause du bruit.
Quant aux quatre sorciers se sentant au-dessus des lois, ils jouaient de cette peur et montraient qu’ils allaient examiner le moindre client attentivement. Quelques personnes étaient parties plus tôt qu’ils ne l’avaient prévu en les voyant agir.

Alors qu’ils attendaient leur repas, ils commencèrent leur cinéma. À tour de rôle, ils se levaient pour aller se planter devant un sorcier ou une sorcière et tenter de les intimider.
Peter Mc-Turdy le plus jeune des trois sorciers était le suiveur du groupe, il n’aurait jamais osé faire ce genre d’actes du temps de VSQ. De nature plutôt réservée quelques semaines en arrière, la chute de VSQ l’avait totalement libéré et se sentait depuis ce jour vivre ! Il tapa l’épaule de Seth son leader, puis pointa son regard en direction de Marty tout en faisant de petits signes du menton. S’en suivit une conversation à voix basse entre les deux pseudos brigadier.
-Tu as vu l’avant-bras de celui-là, là-bas ?
-Non, pourquoi ?
répondit Seth.
-Il m’a semblé voir un certain tatouage.
-Quoi ! Ce serait notre jour de chance, t’imagines si on arrive à attraper un MM.
Se gargarisa celui-ci. Finalement, ils alertèrent leurs coéquipiers, car s’ils avaient vu juste, ils ne seraient pas trop de quatre pour l’appréhender.
-Les mecs, je crois qu’on a tiré le gros lot. Ce soir on se fait un MM. Seth s’adressa à sa copine Gabrielle Stevens la seule fille du groupe. Petite et menue, Gab ne se laissait pas faire, elle savait intégrer vite et pensait agir pour la bonne cause. Pourtant personne de son entourage n’avait subi les foudres de VSQ. Elle n'avait jamais été réellement confrontée à un MM. Mais excité par l'adrénaline qui ressort de ces rondes, c'était souvent elle qui en redemandait.

Marty continuait de manger tranquillement son plat, alors que les quatre membres de la brigade jaune se levèrent. À ce moment-là, réalisant qu’ils n’étaient plus le centre d’attention de la brigade de sécurité, le restaurant se vida un peu plus de ses clients.
Gab s’avança en première, pour s’assoir près de Marty. Et s’adressa directement à Marpier.
-Quand même, il y en a qui n’ont honte de rien ! Vous ne trouvez pas.

Ce fut la première fois de la soirée que Marty s’arrêta de manger pour écouter ce qui se disait.

_________________
~Chasseuse de biens magiques au ministère~
mais confectionne toujours des objets particuliers, pour les grandes occasions

37 ans
A perdu son mari, son fils Mathias a 18ans
07/06/2013, 08:16
Auteur Message
October Bell
Journaliste

Inscrit le: 19 Jan 2011
Messages: 180
Avatar: Gwen Stefani
Profession: Journaliste à la Gazette

MessagePosté le: 08/06/2013, 20:57    Sujet du message: Lynchage en règle Répondre en citant

Il tourna brièvement la tête vers la jeune femme, mais c’était surtout son ouïe qui était mise à contribution. Comme tous les autres clients du restaurant, il ne voulait pas avoir l’air trop intéressé. Pas qu’il craigne réellement les foudres de ce petit groupe, mais on ne peut jamais savoir à quoi on a affaire.

Marpier, polie, se contenta d’un simple sourire à la jeune femme, sans l’inviter à poursuivre son discours. Elle s’éloigna bien vite avec les assiettes qu’elle devait amener à une autre table. Noah, quant à lui, était retourné derrière son bar, et torchon à l’épaule, il arborait une attitude bien moins innocente que sa collègue.

Gabrielle se pencha en avant, pour mieux examiner le bras de Marty, sur lequel Peter avait apparemment aperçu le soi-disant tatouage. Son regard de faucon ne l’avait pas trompé ! Une jolie marque noire s’étalait sur tout l’avant-bras de Marty. Elle représentait une ancre de bateau, mais Gaby savait très bien qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. La Marque, ils l’avaient vue des dizaines de fois dans la presse sorcière. Seth en avait d’ailleurs une représentation pliée en quatre dans la poche arrière de son jean. Et même si Gab elle-même n’avait jamais eu l’occasion de réellement voir ni le tatouage d’un Mangemort, ni la Marque des Ténèbres dans le ciel, elle savait qu’à présent, les Mangemorts feraient tout pour dissimuler leur appartenance au groupuscule. En transformant magiquement le tatouage, par exemple. Une ancre… N’était-ce pas un symbole proche de cette tête de mort tirant une langue de serpent ?

« Joli tatouage… » Dit-elle d’une voix suave sans se préoccuper le moins du monde du barman qui les observait toujours. Marty prit une longue – bien que discrète – inspiration, et c’est avec tous les efforts du monde qu’il parvint à se dire qu’il n’y avait aucune raison de paniquer, qu’ils ne l’avaient pas choisi pour cible.
« Merci… » Répondit-il d’un ton bourru en plantant sèchement sa fourchette dans ses frites.

Le regard de Gabrielle se prolongea en arrière, où les trois garçons l’attendaient avidement à la table. Elle hocha brièvement la tête et Seth sauta sur ses jambes, vite imité par Frank et Peter. Il s’installa de l’autre côté du barbu, louchant à son tour sur le tatouage.

« Je suis sûre qu’il l’a transformé ! » Affirma aussitôt Gabrielle, et Marty fronça les sourcils.
« Transformé quoi ? Mon tatouage ? » Gabrielle n’eut qu’un sourire en guise de réponse.
« Allez, mon gars, si t’avoues tranquillement, on te fera aucun mal, ok ? » Annonça Seth, mais au vu du regard perçant qu’il lançait, il était certain qu’il n’avait aucunement l’intention d’agir calmement.
« Avouer quoi ? » Se défendit Marty.
« Il y en a qui n’ont vraiment honte de rien… » Répéta Gab, faisant écho à la première phrase qu’elle avait prononcée lorsqu’elle s’était installée à côté de lui.

Vraiment peu désireux d’avoir affaire à eux une minute de plus, Marty glissa hors de son tabouret pour quitter le restaurant. Il était un habitué, et les serveurs le savaient. Il règlerait ses consommations la prochaine fois. Mais il n’eut pas l’occasion d’aller jusqu’à la porte, puisqu’il fut vivement interrompu par Frank Dellinger qui se planta brusquement face à lui, le poussant à le bousculer.

« Qu’est-ce que vous voulez ? » Demanda Marty, qui commençait doucement à paniquer. Frank éclata de rire et échangea un regard avec Seth.

« Eh ! » Interpela Noah, qui sentait venir le dérapage. « Foutez-lui la paix ! »

Seth tendit l’index en direction de Noah.

« Toi, continue d’essuyer tes assiettes, et laisse-nous gérer le problème. »
« Le seul problème ici, mon gars, c’est de pas être capable de faire la distinction entre un verre et une assiette. Ca, c’est un verre. Et tu vas te le prendre rapidement dans la gueule si tu ne laisses pas cet homme tranquille ! »


Seth soupira avec impatience.

« Pete, occupe-toi de lui… » Balança-t-il négligemment, et avant que Noah n’ait pu faire quoi que ce soit, Peter avait sorti sa baguette et l’avait saucissonné. Les clients, qui à présent ne pouvaient plus rien nier de ce qui était en train de se passer, se mirent à crier.

« Vos gueules là-dedans ! » S’exclama Seth en pointant sa baguette en l’air pour en faire jaillir une petite explosion qui eut le mérite de calmer tout le monde. Marpier s’était planquée derrière le bar, et elle n’eut pas le temps de retenir Shane, le chef du resto, lorsqu’il sortit de la cuisine.

« Il se passe quoi ici ? » S’étonna le jeune homme en voyant l’état de panique des occupants de son établissement. Mais son regard tomba bien assez rapidement sur le groupe de perturbateurs au milieu pour qu’on ait besoin de lui fournir une quelconque réponse. Il leva lentement les bras en l’air, tandis que Seth était en train de le menacer de sa baguette.

« Tu vas pas faire un seul mouvement, le cuistot ! Frank ! » Il n’avait pas tourné la tête vers son camarade, observant toujours Shane avec attention. Mais Frank avait quand même compris ce qu’il voulait de lui. Il s’empara de Marty par le col et l’entraîna dehors, malgré les tentatives de ce dernier de s’échapper de sa prise. Frank était du même gabarit que Marty, et il avait la haine dans le sang, aussi, même s’ils luttèrent vaguement, ce fut lui qui eut gain de cause et qui réussit à pousser l’homme dehors, n’ayant aucun scrupule à le faire trébucher et tomber par terre, sur le trottoir.

_________________

October Bell
27 ans


Journaliste à la Gazette du Sorcier

She has won, now it's no fun
We've lost it all, the love is gone
08/06/2013, 20:57
Auteur Message
Bellatrix Lestrange
Administratrice

Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 4 865
Féminin
Avatar: Helena Bonham Carter
Profession: Mangemort

MessagePosté le: 03/07/2013, 15:35    Sujet du message: Lynchage en règle Répondre en citant

Les deux hommes avaient à peine passé le seuil que Shane baissa les bras et se dirigea vers Noah, toujours saucissonné à terre. La baguette que Seth avait légèrement abaissée reprit bien vite sa position défensive, pointée directement vers le cœur du restaurateur.

« Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans "pas un seul mouvement", dis-moi ? »

La bouche pincée, Shane se figea à seulement deux pas de son barman, le regard meurtrier braqué sur le fauteur de troubles. Il inspira profondément quelques secondes alors que la soudaine immobilité de l’ensemble des protagonistes redonnait aux clients un semblant de calme. Les cris de stupeur s’apaisèrent et un silence presque plus dangereux encore s’installa sur la grande salle de restaurant.

« Bien, apprécia Seth avec un sourire carnassier. Maintenant que tout le monde est calmé, nous allons pouvoir poursuivre notre entreprise de justice.
– De justice ? Vous appelez ça de la justice ?!
s’exclama Shane en pointant la forme inanimée de Noah. Vous êtes vraiment pas bien, jeune homme !
–Non, la justice est celle qui sera rendue à cet ignoble traître, »
renchérit le jeune meneur en pointant sa main libre vers la porte restée entrebâillée.

Shane n’était pas le seul à ne pas comprendre ce qu’il se passait s’il en croyait les regards de certains habitués. Il porta son attention à Marpier qui passa discrètement sa main sur son avant-bras sans pour autant détourner son attention de ce qu’il se passait dans la rue. Le restaurateur mit plusieurs secondes à rapprocher ce geste du client qui avait été secoué avant d’être conduit à l’extérieur.

« Marty ? Un traître ? J’espère que vous plaisantez, cet homme est un de mes plus vieux clients et je n’ai jamais vu l’ombre de la Marque sur son bras. Et il a toujours les manches relevées, même en plein hiver !
– Mais que vous êtes naïfs,
railla Seth. Pas étonnant qu’un psychopathe tel que Vous-Savez-Qui ait quasiment réussi à mettre le pays à genoux avec des gens pareils face à lui !
– Oui, nul doute qu’avec des mentalités comme les vôtres, il aurait fait demi-tour, la baguette basse, avant longtemps ! »
s’écria alors une cliente à l’accent américain dans le fond de la salle.

L’attention de Seth se concentra alors sur elle, la détaillant de la tête aux pieds sans vergogne. Lauren Lumley se renfrogna davantage. Certes, elle n’était pas bien impressionnante, mais on voyait bien que cet abruti ne savait pas à qui il avait affaire. Ce n’était pas pour rien qu’elle était Auror dans son pays, hein ! Elle n’était en Angleterre que depuis quelques jours et c’était déjà le troisième type de ce genre dont elle croisait le chemin. Elle commençait sérieusement à regretter d’avoir choisi Londres pour passer ses vacances d’hiver.

« Hey toi la Barbie, là, on t’a pas sonnée, hein ! » intervint finalement Gabrielle d’un air supérieur que Lauren eut immédiatement envie de lui faire ravaler.

Elle retint la prochaine remarque qui lui chatouillait le bout de la langue et retourna à son examen de la situation. Sa baguette était dans la poche de sa veste, sur le dos de sa chaise. Chaise dont elle s’était éloignée dans le mouvement de panique qui avait suivi la projection du sortilège d’explosion du meneur de débiles. Désamorcer la situation serait donc plus long que prévu et elle allait devoir compter sur l’intervention des autorités anglaises avant toute chose.

Ce groupe de miliciens n’avait pas l’air vraiment dangereux, mais galvanisés par leurs propres idées, on ne pouvait pas savoir jusqu’où ils seraient capables d’aller.

Des exclamations indignées s’élevèrent de la rue alors que le corps lourd de Marty repassait le seuil en titubant vers l’arrière. Il tomba lourdement la chaise la plus proche, visiblement sonné. Sur le pas de la porte, Peter se frottait les poings, ne laissant aucun doute quant au geste qu’il venait d’avoir. Et son sourire n’en laissait pas non plus quant à la suite des événements.

« Non, mec, j’te l’ai dit, pas à l’intérieur, s’indigna Seth, son attention définitivement détournée de Lauren et même de Shane.
– Désolé, Seth, c’est arrivé, c’est tout, s’excusa-t-il faussement en haussant les épaules.
– Ramène ça dehors, on arrive. »

Saisissant à nouveau le pauvre Marty qui ne comprenait toujours que peu de chose à la situation dans laquelle il se trouvait, Peter laissa cette fois-ci la porte grande ouverte derrière lui.
_________________
Bellatrix Black-Lestrange
30 ans

Femme de Rodolphus Lestrange
Soeur aînée de Narcissa Malefoy

*~* I'm caught in between both of you *~*
03/07/2013, 15:35
Auteur Message
Oreste Bliss
Sorcier

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 579
Avatar: David Gandy
Profession: Brigand

MessagePosté le: 05/07/2013, 11:44    Sujet du message: Lynchage en règle Répondre en citant

Lauren était partagée. Elle ne savait pas si elle devait se mêler, mais le manque évident de discernement de cette brigade de pacotille commençait sérieusement à la chauffer… d’autant qu’elle n’aimait pas se faire insulter ! Lorsque Marty fut rebalancé une nouvelle fois dehors, elle ne résista plus, et se pencha pour récupérer sa baguette dans la poche de sa veste. Elle ne s’attendait pourtant pas à ce que son geste soit stoppé par le type assis à la table d’à côté. Agé d’une bonne cinquantaine d’années, il avait le regard dur. Elle haussa un sourcil.

- Mais qu’est-ce que vous foutez ?
- Vous étiez où ces cinq dernières années ?


Il se leva, et interpela cette fois la salle entière du restaurant.

- Vous étiez où, hein, putain, ces cinq dernières années ?!

Effet dramatique concluant, tous les regards convergèrent dans sa direction. L’homme était devenu rougeau, et il paraissait évacuer à cet instant précis un flot de frustration longtemps contenue. Son nom : Cheney Eastide. Il était Auror, comme Lauren. Sauf que lui n’avait pas l’objectivité d’une touriste !! VSQ et ses sbires l’avait saigné jusqu’à la moelle, et il avait vu ses collègues plier un à un… Il avait de la bouteille, mais cette dernière s’apprêtait clairement à déborder ! Sa femme, se leva à son tour, en espérant le calmer, mais il lui fit signe de rester en retrait.

- Vous croyez que les types comme lui ont hésité longtemps avant de forcer des gens BIENS à trahir leurs amis, leurs idées ! Avant de détruire combien de vies ?! Hein ? Combien de connaissances vous avez perdues ? Combien toujours vivantes ne s’en remettront jamais ?

Plus rien n’arrêterait le pamphlet de l’homme. Il avait besoin d’extérioriser ses plaies, de maudire ces gens qui avaient imperiumisé Josh, torturé Alice et Franck, tué Morgane, Kirk, Michael… Pourraient-ils tous faire semblant que la vie reprendrait son cours comme avant ? Une majorité de la clientèle du Plaisir des Sens baissa le regard, ne pouvant que confirmer le trauma qu’ils avaient tous vécu. Les lèvres de Seth s’étirèrent en un léger sourire…

- Vous croyez que la justice de notre bon Ministère peut y faire quoi que ce soit ? Des types comme Travis Moore sont relâchés…

L’acquittement du jeune homme avait secoué la presse sorcière la semaine passée. Persuadé de la culpabilité du garçon et ayant bossé sur l’affaire, Cheney avait fulminé. Il capta un peu plus l’intérêt de son audience.

- Combien de vraies condamnations depuis la disparition de VSQ, hein ?!

Il planta son regard dans celui de Shane. Il était fatigué de ces humanistes naïfs. Le jeune homme choisit de garder la tête haute.

- Nous sommes d’accord, mais ce n’est pas une raison pour s’en prendre à des innocents.
- Des innocents ? Mais qu’est-ce que vous en savez ? Parce que cet homme vient gentiment manger chez vous tous les jours, vous pensez le connaitre ? Vous ne croyiez pas que ces types sont peut-être un peu plus informé que vous ?


Il pointa Gabrielle, Peter et les autres du doigt. Oui bon, ce n’était pas franchement le cas aujourd’hui, mais sur toutes les actions de ces bandes organisées, un grand nombre était absolument justifié ! Seth fit un hochement de tête, confirmant les propos de l’auror en civil, et le remerciant aussi par la même occasion.

- C’est clair, vous nous prenez pour qui ? Il vous faut une preuve peut-être ?

Grisé par ce soutien inespéré, le blond sortit du restaurant, et écarta quelques badauds. Il attrapa Marty par le col. Le pauvre homme avait le teint blafard, et tremblait de tous ses membres, complètement paniqué. Seth colla son visage tout près du sien.

- Dis leur, mon salaud, dis leur qui tu es ?
- Non non… je ne suis pas… je ne suis personne !
- Un Man-ge-mort !! Dis leur que tu es un Mangemort !!


Tétanisé, Marty ouvrait la bouche, mais aucun son n’en sortait. Il voulait se défendre, il ETAIT innocent, mais rien ne venait. Seth lui donna un coup de poing dans la mâchoire.

- Dis-le, bon sang ! Dis-le !!

Sa voix s’éleva, alors qu’il tapait plus fort. Il ne faisait aucun doute qu’avec ces méthodes musclées, le petit groupe obtenait toujours les aveux qu’ils cherchaient… Il était bien connu que les gens finissaient toujours par craquer sous la pression… quitte à dire des mensonges… quitte à s’accuser d’atrocités…
_________________
.: Oreste :.
.: 31 ans :.

.: Texan, dans chacune de ses paroles :.
.: Boots are made for walking :.
05/07/2013, 11:44
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:03    Sujet du message: Lynchage en règle

Aujourd’hui à 12:03
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   L'Héritage des Ténèbres Index du Forum »

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield